AccueilBlogActualitésLe réchauffement climatique, c’est quoi exactement ?

Le réchauffement climatique, c’est quoi exactement ?

Dans les catégories Actualités, Consommer responsable
-
Le 08 décembre 2020
Toutes les réponses à vos questions sur le réchauffement climatique En savoir plus
réchauffement climatique

On en parle souvent, on sait qu’il ne présage rien de bon et qu’il faut tout faire pour le limiter. Pourtant, lorsqu’il s’agit de le définir, le réchauffement climatique peut parfois paraître bien flou. Pour y voir plus clair, granvillage vous explique en quelques points ce qu’est vraiment le réchauffement climatique.

manifestation réchauffement climatique


Le point sur le réchauffement climatique


Chez granvillage, on parle souvent réchauffement climatique. On donne des petits conseils et des astuces responsables pour le limiter. Mais pourquoi souhaite-t-on à tout prix enrayer ce phénomène ? Voici notre dossier pour comprendre le réchauffement climatique, ses causes, ses conséquences et les solutions.


.

.



Qu’est-ce que le réchauffement climatique ?



Le réchauffement climatique est un phénomène global qui se caractérise par une augmentation des températures moyennes sur de longues périodes. On parle aussi de changement ou dérèglement climatique.


Aujourd’hui, on parle de réchauffement climatique car entre 2020 et 2100, les températures pourraient augmenter de 1 à 5°. Cela peut paraître peu. Seulement, si les chiffres sont comparés aux années précédentes, ils deviennent alarmants. En effet, en 10 000 ans, les températures n’avaient augmenté que de 5°. Ces mêmes 5° que nous pourrions connaître en moins de 100 ans.


Lorsque l’on parle de réchauffement climatique, certains émettent des réserves en arguant qu’au printemps dernier ils ont dû ressortir les petites laines à cause des températures trop basses et qu’ils doutent donc que la Terre se réchauffe véritablement. À ceux-là, il faut expliquer que le phénomène dont ils parlent relève de la météo et non du climat. La météo indique le temps qu’il fait à un endroit et une heure précise alors que le climat décrit des évolutions observées sur un temps long et à l’échelle de la planète.

S’ils doutent encore, n’hésitez pas à leur partager cet article !



Quelles sont les causes ?


Maintenant qu’on sait ce qu’est le réchauffement climatique, on est en droit de se demander qui est le coupable. Encore une fois, les scientifiques autoproclamés prétendent que les variations climatiques existent depuis toujours, que c’est un phénomène naturel et que l’Homme n’est nullement responsable. Encore une fois, ils ont tort.


Aujourd’hui, 97% des (vrais) scientifiques qui travaillent sur le réchauffement climatique s’accordent à dire que celui-ci est provoqué par l’accumulation de gaz à effet de serre provoquée par la pollution résultant des activités humaines.


Mais c’est quoi les gaz à effet de serre ? La Terre est réchauffée par les rayons du soleil. Elle réémet ensuite une partie des rayons reçus vers l’espace. Les gaz à effet de serre permettent d’en retenir une partie sur la surface de la Terre afin de conserver une température viable. Comme leur nom l’indique, ils agissent comme une serre de jardinage qui conserve à l’intérieur la chaleur venue de l’extérieur. Depuis la révolution industrielle, les activités humaines ont contribué à l’émission de grandes quantités de gaz à effet de serre, déréglant alors un mécanisme naturel qui fonctionnait bien.

fonctionnement ges


Les causes sont nombreuses : combustion du pétrole et du gaz, déforestation à grande échelle pour l’urbanisation ou les cultures, agriculture intensive


Dans son rapport publié en 2010, le GIEC répartissait les origines des émissions de gaz à effet de serre ainsi :

  • Électricité et production de chaleur : 24%
  • Industrie : 21%
  • Agri : 14%
  • Transport : 14%
  • Foresterie et affection des terres : 11%
  • Bâtiment : 6%
  • Autre énergie : 11%


Quelles sont les conséquences du réchauffement climatique ?


D’année en année, le phénomène s’intensifie avec des conséquences aussi désastreuses qu’inquiétantes. Selon le Guardian (un média britannique), sur 150 ans, le réchauffement moyen des océans équivaut à l’énergie de 1,5 bombe nucléaire semblable à Hiroshima… chaque seconde. L’heure n’est donc plus vraiment au climato-scepticisme.


Le surplus de gaz à effet de serre a déjà des conséquences observables. À cause de la hausse des températures :

  • Les pôles se réchauffent, les glaciers fondent et certaines régions du globe sont menacées par la montée des eaux. La banquise arctique a fondu de 30% depuis les années 80.
  • Les sécheresses et épisodes caniculaires sont toujours plus fréquents. De plus en plus de territoires sont soumis à des températures extrêmes.
  • 700 millions de personnes pourraient être amenées à quitter leurs terres pour survivre.
  • Des milliers d’espèces sont menacées car leurs territoires sont devenus hostiles (manque d’eau, manque de nourriture, phénomènes climatiques violents…).
  • De nouvelles maladies apparaissent. On note par exemple l’apparition de moustiques tropicaux porteurs de maladies dans des régions jusqu’alors peu touchées.
  • Certains phénomènes ont également des conséquences encore méconnues : les émissions de gaz à effet de serre entraînent une acidification des océans. Certaines espèces incapables de s’adapter à de tels changements pourraient être amenées à disparaître, bouleversant alors la chaîne alimentaire et donc l’écosystème terrestre.
fonte des glaces


Autant d’évènements difficiles à inverser. Heureusement, l’espoir est encore permis. Mais pour cela, il va falloir relever ses manches et travailler dur pour renverser la tendance.



Comment ralentir le réchauffement climatique ?


Pour limiter le réchauffement climatique, il existe quelques gestes simples qui peuvent faire toute la différence. De manière générale, il faut utiliser le moins possible les énergies non-renouvelables, aussi appelées énergies fossiles (combustion du charbon, du pétrole ou du gaz) responsables des émissions de gaz à effet de serre.

Pour cela, on peut :

  • Privilégier une alimentation locale et durable.
  • Opter pour des transports moins polluants comme le vélo, le covoiturage ou encore les transports en commun.
  • Recycler, réutiliser, réparer, revaloriser au maximum pour jeter un minimum.
  • Choisir des énergies renouvelables comme la géothermie, les biocarburants, le solaire ou l’éolien.
  • Changer nos habitudes de consommations en privilégiant des marques ou entreprises qui luttent contre la déforestation et l’utilisation d’énergies fossiles.


Pour sauver la planète, nous avons tous un rôle à jouer ! Maintenant que le réchauffement climatique vous semble plus clair, vous savez ce qu’il vous reste à faire.


Vous œuvrez au quotidien pour limiter le réchauffement climatique ? Dites-nous comment en commentaire ou sur  Facebook & Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Nous partageons les données à Akismet pour la protection contre le spam des commentaires. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires.