AccueilBlogTourisme vertBruno Maltor – Les conseils d’un voyageur professionnel

Bruno Maltor – Les conseils d’un voyageur professionnel

Dans les catégories Tourisme vert, Une journée avec...
-
Le 06 novembre 2020
Bruno Maltor est un voyageur professionnel. Avec son blog et ses vidéos, il nous emmène à la découverte de nouvelles contrées ! En savoir plus
bruno maltor

Entre l’épidémie et l’urgence écologique, voyager vers d’autres contrées peut parfois s’avérer bien compliqué. Alors pour continuer à vadrouiller les yeux fermés et sans trop polluer, on a demandé à un voyageur averti de nous partager ses conseils. Micro-aventure, bons plans voyage, spots secrets… découvrez vite les conseils voyage de Bruno Maltor !


« Ce n’est pas la destination qui fait le voyage »


Hello Bruno ! Par ici, on aime bien parler voyage, écotourisme et découverte. On a suivi tes périples et on a eu envie de te poser quelques questions. Pour commencer, tu peux nous parler un peu de toi ?

Je m’appelle Bruno Maltor, j’ai 29 ans et ça fait maintenant huit ans que j’ai créé un blog voyage qui s’appelle VOTRE TOUR DU MONDE. Je l’avais lancé à une époque où le métier de blogueur / influenceur n’existait pas encore. À la base, c’était simplement par passion, puis au fil du temps, le projet s’est développé. Alors que j’étais encore étudiant, j’étais déjà passionné de voyages et je vivais à Shanghai. Je me suis dit que je pouvais allier ma passion à un projet sympa et utile. J’ai donc créé un blog voyage. Cela me permettait de mettre en pratique ce que j’apprenais en stage ! J’avais fait un design assez cool pour l’époque, un logo, une identité visuelle… L’idée, c’était de partager ma passion sans pression, de parler voyage au plus grand nombre. Peu à peu, cette passion est devenue un métier. Fin 2014, j’ai refusé un CDI chez TF1 chez qui je travaillais pour me consacrer à 100% à mon blog. Aujourd’hui, VOTRE TOUR DU MONDE compte plus d’un million d’abonnés !

Bruno Maltor voyage


Toi qui as vadrouillé un peu partout, peux-tu nous donner ta définition d’un voyage réussi ?

À partir du moment où tu as le sourire quand tu rentres. Ça peut très bien être un voyage en France, au fin fond de la Bretagne. Je dirais surtout que ce n’est pas forcément la destination qui va faire le voyage. C’est ce que tu vas vouloir en faire. Par exemple, je sais que j’aime me lever tôt, peu importe où je vais. De manière générale, les gens n’aiment pas trop se lever tôt. Alors si tu te motives, tu peux avoir un lieu pour toi tout seul. J’habite à Paris en ce moment. Le matin sur le Trocadéro, il n’y a personne. J’ai la Tour Eiffel pour moi seul et ça suffit à me rendre heureux.



Est-ce que tu peux nous partager tes bons plans pour voyager sans gonfler son empreinte environnementale.

Il y a pas mal de choses. La première chose qui me vient à l’esprit c’est Interrail. J’ai fait 3 fois le tour d’Europe en train. Et ça, c’est un sacré bon plan côté carbone. C’est un pass qui permet de visiter des pays européens. C’est vraiment toi qui choisis où est-ce que tu vas. Tu as la liberté la plus totale. Tu n’as pas à prévoir et tu peux décider de partir le jour-même à un endroit. C’est vraiment super et pour l’avoir fait 3 fois déjà, je ne peux que le conseiller !
Il y a également les voyages de proximité, que l’on appelle aussi micro-aventures. Cet été on a un peu redécouvert ce genre de voyage. On a compris qu’un voyage, ce n’est pas forcément partir au bout du monde. Ça peut tout simplement dire changer son quotidien, faire cette randonnée qu’on a toujours voulu faire.

On peut aussi repenser sa manière de voyager. Car on ne va pas se mentir, ce qui pollue le plus, c’est le transport. Alors plutôt que de prendre l’avion pour passer 48 heures à un endroit, on peut essayer de voir si ça ne vaut pas le coup de rester plus longtemps sur une même destination plutôt que de les multiplier. Je sais que ce n’est pas toujours facile de composer avec cinq semaines de congés payés, mais ça vaut parfois le coup de se poser la question.

Le vélo peut être une solution. C’est cool et ça ne pollue pas !
Et puis les gestes à faire ne doivent pas concerner que les voyages, il faut se poser des questions au quotidien pour faire changer les choses dans le bon sens. 



Si on parle micro-aventures, peux-tu nous partager ton spot français préféré ?

Il y en a beaucoup donc ça va être compliqué pour moi de n’en dire qu’un seul ! Je suis auvergnat d’origine alors je vais forcément parler de l’Auvergne. J’ai beaucoup aimé le Puy de Sancy au coucher de soleil en juin dernier. C’est le plus haut volcan de France métropolitaine.

C’est un endroit que les gens ont l’habitude de fréquenter en journée et qu’ils quittent quand le soleil se couche. J’avais décidé de rester à la tombée du jour. Il n’y avait personne autour de moi et on se serait cru en Islande alors qu’on était juste en Auvergne.

Récemment, il y a aussi eu la Corse, bien loin des plages paradisiaques. Ce que j’ai adoré, c’est le Cap Corse, au nord de l’île. Les panoramas étaient exceptionnels, notamment le Moulin Mattei qui offre des couchers de soleil formidables.

Souvent, les endroits que j’adore sont les endroits où j’arrive à être seul, tranquille.



Comment sortir des sentiers battus lorsque l’on voyage ?

Il y a un groupe Facebook qui s’appelle « Voyageurs autour du monde ». Il y a beaucoup de monde dessus et pas mal d’échanges. Des gens demandent des conseils sur une destination, sur les endroits à ne pas manquer, sur les spots méconnus et d’autres partagent leurs bons plans.
Il ne faut pas hésiter à chercher sur internet. Je vais souvent sur des petits blogs voyages. Et évidemment, dès que j’arrive sur place, je demande aux locaux. La plupart du temps, les gens vont se faire un plaisir de te répondre. Ils sont ambassadeurs de chez eux, alors ça leur tient à cœur de partager leurs conseils. Ce sont eux qui vont te dire d’aller à tel ou tel endroit pour admirer un lever de soleil et ça, tu ne le trouveras pas sur internet.



Quel est ton ultime conseil pour un voyage réussi ?

Ne pas tout planifier ! Il doit y avoir une part d’imprévu dans les voyages.



Histoire de nous faire voyager un peu, quel est ton plus beau souvenir de voyage ?

Une ascension faite au Guatemala sur le volcan Acatenango à 4 000 mètres d’altitude. En face de celui-ci, il y a un volcan en éruption appelé « El Fuego ». J’ai vu de mes propres yeux un volcan exploser durant des heures. Il y a des volcans évasifs avec la lave qui coule comme à la Réunion et les volcans explosifs comme « El Fuego ». C’était très impressionnant d’assister à un tel spectacle après huit heures d’effort, dans un pays encore peu connu. Ce que j’ai vu là, je ne verrai jamais ailleurs. C’est l’un des plus beaux moments de ma vie et je ne l’oublierai jamais.



Comment choisis-tu tes prochaines destinations ?

Je me renseigne, je vais voir sur internet. Je suis allé en Saône-et-Loire il y a quelques semaines. C’est le département qui m’a contacté. Ils m’ont dit qu’ils aimaient ce que je faisais et m’ont proposé de venir faire la même chose chez eux. J’ai trouvé ça assez cool. J’avais carte blanche. C’est moi qui ai choisi les endroits où je voulais aller, les choses que je voulais voir. En farfouillant sur internet, je suis tombé sur Greg, un Américain qui a acheté une gare abandonnée pour en faire un hôtel. J’ai trouvé son histoire passionnante. J’aime beaucoup les gens avec des profils atypiques et des parcours différents (peut-être parce que c’est également mon cas), alors je suis allé le rencontrer et j’ai dormi dans son hôtel.

Pour mes voyages, je fonctionne aux coups de cœur. Et je crois que c’est pour ça que les gens me suivent.


Avant de nous dire au revoir, peux-tu nous parler de ton actu ?

J’ai sorti une nouvelle charte graphique (NDLR : guide pour définir l’identité visuelle d’une marque) il y a quelque temps. Je trouve que c’est bien de le mettre en avant et de montrer que ça évolue encore. Ça permet de prouver que le blogging (NDLR : fait de tenir un blog) n’est pas mort et qu’il existe encore, même si les réseaux sociaux occupent souvent le devant de la scène. C’est ici que je vais partager toutes les informations sur mes voyages, alors c’est important qu’il me ressemble. Et comme j’évolue aussi il évolue avec moi.



Et vous, quels sont vos conseils voyage à partager ? Dites-nous vos spots préférés !
Retrouvez Bruno sur Facebook, Twitter, Instagram, Youtube et Tik Tok !

Photos transmises par Bruno Maltor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Nous partageons les données à Akismet pour la protection contre le spam des commentaires. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires.