AccueilBlogUne journée avec...Avec Victor à bord du Kraken, le voilier de Wings of the Ocean

Avec Victor à bord du Kraken, le voilier de Wings of the Ocean

Dans la catégorie Une journée avec...
-
Le 24 septembre 2020
Dépolluer les océans, c’est possible ? Victor nous explique le rôle de l’association Wings of the Ocean En savoir plus
wings of the ocean

On en a déjà parlé ici ou , le plastique ce n’est pas vraiment fantastique pour l’environnement. En plus de salir les plages, il menace la biodiversité. Heureusement, pour agir et sensibiliser un voilier traverse les océans. Ce bateau, c’est le Kraken de l’association Wings of the Ocean. Nous avons rencontré Victor, couteau suisse à bord, pour lui poser quelques questions.

kraken wings of the ocean


Wings of the Ocean, tous à bord avec Victor !


Bonjour Victor ! Nous avons entendu dire qu’un certain Kraken écumerait les mers. Peux-tu nous en dire plus ? Mais avant, parle-nous de toi :

Je suis Victor, 25 ans, communicant et photographe, diplômé d’une école de communication en 2016. J’ai exploré différents domaines de la communication et du marketing, de l’événementiel et de l’image avant de me retrouver en 2019, photographe bénévole sur le Kraken, voilier de l’ONG Wings of the Ocean. 

C’est une association à la philosophie héritée de Sea Shepherd, qui allie navigation à la voile, dépollution océanique, et sensibilisation environnementale. Notre combat est un combat idéologique et militant, envers tout ce qui va à l’encontre du vivant. Nous souhaiterions comprendre et résoudre la systémique de pollution générée par notre société, ce qui n’est pas une maigre tâche. 

Je suis aujourd’hui salarié et j’occupe le poste de responsable de la communication. Cela implique la production de contenus photo, vidéo, articles de blog, la gestion du site internet, des réseaux sociaux, de nombreux événements, ainsi que la gestion de quelques partenariats. Mais il arrive selon les besoins du quotidien que je participe au recrutement, à la gestion de nos bénévoles à l’élaboration des programmes, au chantier du bateau ou à la navigation en tant que matelot lorsque nous sommes en mer. 

Le milieu associatif et le manque relatif de moyens m’imposent d’être créatif et polyvalent, et c’est ce qui fait, je pense, la richesse de mon travail ! 



Qu’est-ce qui vous a poussés à entreprendre une telle mission ? Pourquoi est-ce important de dépolluer les océans ?

Les enjeux sont énormes et ce n’est plus une surprise. 

Nos océans sont responsables de 80% de notre oxygène et sont pourtant gorgés de plastique. Plusieurs millions de tonnes y sont déversés chaque année. Une célèbre marque de soda représente à elle seule une benne à ordures de plastique vidée dans la mer toutes les 4 secondes. L’inertie face à nos modes de pollution semble presque impossible à enrayer tant les chiffres sont monstrueux. 

Le plastique se désagrège, de macro en micro-déchets, jusqu’à devenir des micro-particules. Ces micro-particules ont pour propriété d’agglomérer d’autres polluants dont les métaux lourds comme le lithium ou le mercure, issus de la pollution industrielle, et menacent à terme l’ensemble de la biodiversité marine, dont la viabilité de notre environnement dépend. Ce plastique intègre in fine la chaîne alimentaire, et déconstruit petit à petit, l’ensemble du vivant. 

La dépollution des océans est une priorité absolue pour espérer un avenir prospère à l’humanité. 

dépolluer wings of the ocean


Ce n’est pas une mince affaire. Comment procédez-vous ? 

Nous opérons dans deux logiques :

Une logique de réparation : nous allons chercher le plastique là où il est, dans la mer, sur les côtes, sur terre, et nous le sortons de l’environnement pour à minima, l’empêcher de se décomposer dans la nature, au mieux, le recycler et lui donner un nouvel usage. Nous déployons des équipes de bénévoles depuis notre bateau, dans des zones inaccessibles par la terre, et nous participons également à de nombreux ramassages à terre. 

Une logique de prévention : nous cherchons au moyen de nos actions et de notre communication, à sensibiliser au maximum les populations, les institutions, et les entreprises, pour que chacun à son échelle puisse entreprendre un pas vers une réduction de leur production de déchets et leur consommation de plastiques à usages uniques. 

sensibilisation wings of the ocean


Qu’est-ce qui rend ces missions si difficiles ?

Nos obstacles sont nombreux. Ils sont administratifs, lorsqu’il s’agit de marcher main dans la main avec les gouvernements, qui appuient nos idées mais sont un frein par leur fonctionnement. Ils sont financiers quand les donations faiblissent ou quand nos dossiers de subventions sont refusés. Ils sont humains quand nos fonds ne nous permettent pas une ressource à la hauteur de nos ambitions. 

Les coupables sont nombreux également. À commencer par les systémiques industrielles de production dont notre société dépend, l’industrie pétrolière dont le plastique découle, la grande distribution et l’industrie agro-alimentaire qui représentent la plus grande proportion des producteurs de plastique à usage unique. Les coupables sont également les consommateurs, qui bien souvent n’ont pas conscience, ou refusent de voir les problématiques environnementales auxquelles nous faisons face, et les adaptations nécessaires dans leur quotidien. 

déchets wings of the ocean


Au quotidien, comment faire pour contribuer à la préservation des océans ? Quels sont les gestes à adopter ? 

Une réduction de la consommation plastique et de la production de déchets est un bon point de départ. 

Il est également possible de boycotter les marques qui ne sont pas respectueuses des normes environnementales, ou encore de sensibiliser son entreprise aux enjeux écologiques et tenter d’influencer les décideurs qui nous entourent vers une démarche plus éco responsable. 



Comment devenir bénévole ? 

Pour devenir bénévole il suffit de postuler et la sélection se fera selon les disponibilités et les compétences de chacun. Mais nous sommes en perpétuelle recherche de matelots et d’ouvriers qualifiés, de mécaniciens, de photographes, de vidéastes, ainsi que de gens motivés à dépolluer ! 

Wings of the ocean


En quoi consiste le rôle d’un bénévole ? 

Cela dépendra de nos missions du moment et de ses compétences, mais nous avons 3 grands corps de travail :

  • Le personnel maritime qualifié, chargé de la navigation.
  • Le corps de dépollution et de sensibilisation, chargé de mener à bien nos actions.
  • Les bénévoles structurels de l’association, en charge de développer les programmes et les partenariats, d’organiser les événements, ou encore les médias et la communication. 


En tant que citoyens, comment peut-on vous aider dans vos missions ?

Il est possible de nous soutenir financièrement par un don ponctuel ou régulier, par une adhésion à l’association, ou en relayant les informations publiées sur notre blog  ou sur nos réseaux sociaux. 



Victor, tu dois vivre des choses folles à bord du Kraken. Peux-tu nous partager ton plus beau souvenir sur le bateau ?

J’aurais toujours en tête cette journée de navigation entre Madère et les Canaries, où nous avons mis le Kraken à la dérive, pour nous baigner en plein milieu de l’Océan Atlantique, déconnectés de tout. Nous avons vu passer 4 ou 5 salves de dizaines de dauphins tout au long de la journée. Un sentiment indescriptible de bonheur et de liberté. 

dauphins wings of the ocean


Quel est l’avenir du bateau ?

Le Kraken est pour le moment en réparation et devrait être remis à l’eau mi-octobre, pour entamer un programme de navigation qui se construit et que nous nous préservons d’annoncer. La conjoncture Covid nous impose la plus grande réserve sur l’avenir. Nous opérons en ce moment dans le sud de la France, depuis un plus petit voilier, le St Amour, qui devrait à terme rejoindre la flotte de Wings of the Ocean comme support du Kraken, pour naviguer dans les eaux françaises. 



Un dernier mot ?

Je dirais que le combat écologique est un combat si vaste, et englobe une telle quantité de facteurs qu’il est presque impossible pour le cerveau humain de le concevoir dans sa globalité, ou de l’intégrer pleinement. 

C’est une question qui cependant, prendra un jour une pleine place dans nos vies et dans notre quotidien, à ce titre, elle mérite que chacun lui accorde un peu de temps, de réflexion et d’action. 


équipe wings of the ocean


Alors, envie d’embarquer à bord du Kraken pour Wings of the Ocean ? Dites-nous tout en commentaire ou sur Facebook ou Instagram.  

Photos transmises par Wings of the Ocean

Découvrez l’univers de Victor !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Nous partageons les données à Akismet pour la protection contre le spam des commentaires. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires.