AccueilBlogConsommer responsableCalendrier des semis & plantations – Les meilleurs moments pour planter et récolter dans son potager

Calendrier des semis & plantations – Les meilleurs moments pour planter et récolter dans son potager

Dans la catégorie Consommer responsable
-
Le 13 avril 2021
Un calendrier des semis pour cultiver son potager En savoir plus
semis & récoltes

Le printemps pointe doucement le bout de ses bourgeons, les fleurs reviennent et la verdure fait son grand retour. Et tout ça vous donne des envies de jardinage ! Si vous avez la chance d’avoir un petit bout de terre ou assez de place pour quelques bacs en extérieur, pourquoi ne pas vous essayer à la culture de votre propre potager ? Découvrez vite notre calendrier des semis pour planter et récolter au meilleur moment ! 


Un calendrier des semis & récoltes pour cultiver son potager 


De bonnes cultures potagères demandent un peu d’organisation. Il faut planter et récolter au bon moment et ça, ça ne s’improvise pas. Alors pour vous guider dans l’entretien de votre potager, suivez notre calendrier des semis et récoltes.  

Les semis & récoltes 

Quand planter ? Quand cueillir ? Lorsque l’on débute au potager, il peut être difficile de s’y retrouver. granvillage vous aide à y voir plus clair avec un calendrier des semis & récoltes.


Conseils et astuces pour réussir ses semis et plantations

Il ne suffit pas de planter ou semer pour espérer de bonnes récoltes. Il faut aussi prendre soin de son potager ! Voici quelques conseils pour bien débuter. 


Plantes & semis, quelle différence ? 

Avant toute chose, c’est important de faire la différence entre des semis et des plantations : 

  • Planter, c’est mettre en terre des boutures, des noyaux, des tubercules.  
  • Semer consiste à mettre en terre des graines, des jeunes plantes ou des semences. Pour en savoir plus sur les semences, c’est par ici 

Attention au climat ! 

En France, les climats peuvent varier d’une région à une autre. Les semis et plantations ne relèvent pas d’une science exacte et il faut savoir s’adapter aux spécificités climatiques de sa région.  


Comment commencer ? 

Bêchez votre terrain, cassez les mottes et ratissez pour éliminer les cailloux. Tracez des sillons sur la longueur, creusez-les et déposez vos graines. La profondeur du sillon dépend de la taille des graines : plus elles sont petites, plus elles doivent être plantées près de la surface. Recouvrez les graines avec de la terre et arrosez légèrement. 


Pas trop gros 

Pour vos premiers pas au potager, ne voyez pas les choses en grands. Il est préférable de se faire la main sur de petits espaces puis d’agrandir si nécessaire au fil de l’expérience.  


Un peu d’espace 

Veillez à ne pas planter trop de plants dans un même espace. Les pieds de tomates peuvent par exemple prendre beaucoup de place. S’ils sont trop serrés, ils ne s’épanouiront pas et ne donneront pas 100% de leur capacité de production. 


Facile d’abord 

Pour débuter, optez pour des cultures « faciles » qui ne demandent pas une grande implication ou des gestes trop techniques. Les plantes aromatiques, la salade, les tomates ou les radis ont une croissance rapide et font tout à fait l’affaire pour se lancer.  


Les besoins des plantes 

Certaines cultures ont besoin de plus de chaleur ou de lumière que d’autres. Avant de semer ou planter, renseignez-vous sur les besoins des plantes ou semis concernés.  


Les rotations de cultures 

Si vos plantes sont toujours au même endroit, plusieurs années d’affilée, alors elles puiseront toujours les mêmes ressources dans le sol. Cela contribue à l’appauvrissement de sols et n’est pas bénéfique pour la plante. La rotation des cultures permet de préserver la terre et les plantes bénéficieront de nutriments divers. 


Un sol bien nourri 

Pour bien grandir, vos cultures ont besoin d’être nourries. Et pour cela, rien de tel qu’un bon compost. En plus de servir votre potager, il permet de réduire la production de déchets et de les revaloriser pour qu’ils servent à autre chose. Des coquilles d’œufs concassées déposées aux pieds de vos pousses peuvent aussi aider à favoriser leur développement. 


Compagnonnage, l’art d’associer les plantes 

Le compagnonnage permet d’optimiser l’environnement de vos plantes en cultivant plusieurs espèces sur une même parcelle. Cette technique comporte de nombreux avantages pour les sols (enrichissement, équilibrage, économies des ressources) et pour les plantes (résistance face aux nuisibles, utilisation limitée d’engrais chimique, attraction des insectes pollinisateurs…). Les plantes apiacées (carottes, panais, céleris, fenouils…) se protègent mutuellement. Les légumineuses sont de bons compagnons pour les plants de tomates ou les courges.  


Demandez aux pro 

Les artisans semenciers qui vous fourniront vos semences peuvent aussi vous délivrer de précieux conseils sur l’entretien de vos cultures. N’hésitez pas à les solliciter au moment de l’achat !  

Découvrez les conseils d’Olivier, un passionné de potager qui délivre des conseils et astuces simples et pratiques sur sa chaine Youtube


Et pour vos semis en intérieur 

4 choses à avoir pour réussir ses semis en intérieur :  

  • Des graines (qui se débutent en intérieur). 
  • Du bon terreau : il existe du terreau pour semis qui apportera le nécessaire au bon développement de la graine. 
  • De l’eau : pour le début, privilégier les sprays aux arrosoirs. Ils ont un jet plus doux qui permet de ne pas abîmer la pousse. 
  • Des contenants : ici on peut faire preuve d’inventivité ! Vous pouvez par exemple réutiliser vos boîtes d’œufs. Attention, la matière cartonnée des boîtes d’œufs à tendance à boire l’eau. Il faudra donc veiller avec attention à la bonne hydratation de vos plantes.  

Quelques conseils : 

  • Pour commencer les semis, il peut être judicieux de les placer sous un couvercle pour recréer une sorte de mini-serre qui favorisera la pousse grâce à la chaleur et l’humidité. Ce couvercle est à retirer dès que vous apercevrez les premières pousses afin qu’elles bénéficient de tout l’air nécessaire à leur développement 
  • Ne commencez pas vos semis trop tôt : fiez-vous aux caractéristiques de la plante (c’est inscrit sur l’emballage des graines, et sinon, vous pouvez vous renseigner sur internet, sur les sites spécialisés ou les groupes d’échange Facebook sur le jardinage) 
  • Acclimatez vos semis avant de les planter dans la terre : sortez les contenants avec vos semis à l’intérieur quelques jours avant de les transférer dans la terre de votre jardin. 

Vous avez votre potager ? Partagez vos conseils avec la communauté, en commentaire ou sur  Facebook &  Instagram  ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Nous partageons les données à Akismet pour la protection contre le spam des commentaires. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires.