AccueilBlogUn produit, un terroirTerres, légendes & spécialités celtes, direction la Bretagne !

Terres, légendes & spécialités celtes, direction la Bretagne !

Dans la catégorie Un produit, un terroir
-
Le 25 mars 2020
Bretagne, toute la puissance de la culture celte sans prendre l’avion En savoir plus
Bretagne

Notre chef Émile vous a fait saliver avec sa recette irlandaise pour la Saint-Patrick ? Vous avez maintenant des envies d’un ailleurs aux saveurs celtes ? Manque de bol, depuis la France, l’Irlande n’est accessible que par avion (à moins d’y consacrer plusieurs journées de voyage). Vous souhaitez découvrir les terres celtes sans gonfler votre empreinte énergétique ? Partons à la découverte de la Bretagne, de ses légendes et de ses spécialités. Attention, c’est article n’est pas destiné aux amateurs de beurre doux.

Un peu d’Irlande en Bretagne

Parmi les pays celtiques (les territoires qui s’identifient à la culture celte), on retrouve l’Écosse, l’Irlande, le Pays-de-Galles, l’île de Man, les Cornouailles et la Bretagne. Si les premiers cités sont difficilement accessibles sans prendre l’avion, la Bretagne offre un merveilleux compromis pour qui veut partir à la découverte des bardes, des légendes et des dolmens sans brûler des litres de kérosène.

Focus sur les moyens de transport 

« Mais pourquoi ne pas prendre l’avion ? C’est quand même plus simple et bien moins long » nous direz-vous. Sur ce point, nous ne pouvons vous contredire. D’ailleurs, loin de nous l’idée de nous montrer moralisateurs : il ne s’agit pas ici de renoncer définitivement à l’avion, mais de s’en passer au profit de moyens de transports moins polluants lorsque c’est possible. Selon l’Agence Européenne de l’Environnement, le passager d’un avion émet 285 grammes de CO2 pour un kilomètre quand un passager en train n’en émet que 14 grammes. Les vols internes représenteraient 36% des vols dans le monde selon l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA).

Alors comment changer ses habitudes ? Ne renoncez pas à vos projets de voyage, mais avant de prendre vos billets, pensez à vérifier s’il n’existe pas des alternatives de transports moins gourmandes.

Le compte Instagram Atterrissage en a fait sa spécialité et prouve à chaque post que le dépaysement est à portée de main (ou de train).

Exemple parfait : vous avez envie de partir à la découverte de la culture celte ? Direction la Bretagne plutôt que l’Irlande !

Bretagne, rendez-vous en terres celtiques

La celtitude de la Bretagne fait parfois débat et certains historiens sont prêts à en découdre pour défendre le pour ou le contre. Nous ne prendrons pas partie, mais force est de constater les similitudes qui existent entre notre chère région française et l’Irlande, sa voisine celte insulaire : les paysages balayés par les vents, la gastronomie riche et nourrissante, les falaises escarpées léchées par des eaux déchainées et les légendes qui mêlent l’Ankou, les korrigans ou la mystérieuse forêt de Brocéliande.

Qu’est-ce qu’on mange en Bretagne ?

Quoi de mieux pour comprendre une culture que de la déguster ? Regardons donc du côté des assiettes bretonnes avant de partir à la découverte de ces merveilleux et mystérieux paysages. Le choix fut difficile, mais voici nos spécialités préférées :

Le kouign-amann : évidemment, rien ne peut le détrôner. Des tonnes de beurre, des tonnes de sucre, que demander de plus ?

Source : Wikipédia

La cotriade : c’est la bouillabaisse made in Bretagne. On déguste un mélange de poissons longtemps mijotés avec des légumes de saison. C’est bon et ça réchauffe.

Le chouchen : c’est la plus célèbre des boissons celtes. On fait fermenter du miel dans de l’eau jusqu’à obtenir un doux breuvage alcoolisé.

Les crêpes bretonnes : comment ne pas les citer ? On en avait parlé ici et on les aime toujours autant !

Le kig-ha-farz : ce pot-au-feu à base de viande et de légumes version Bretagne était autrefois considéré comme le plat des pauvres. On le cuisine dans deux sacs qui contiennent respectivement de la farine de froment et de la farine de blé noir. Il mijote durant de longues heures avant d’être dégusté avec une douce sauce au beurre et à l’échalote.

Alors, prêt(e) à partir à la découverte des paysages celtes sans quitter la France ? Vous avez d’autres plans voyages qui se passent de trajets en avion ? Partagez-les avec la communauté Facebook ou Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Nous partageons les données à Akismet pour la protection contre le spam des commentaires. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires.