AccueilBlogConsommer responsableAllergies alimentaires, que faire ?

Allergies alimentaires, que faire ?

Dans la catégorie Consommer responsable
-
Le 15 février 2021
Tout savoir sur les allergies alimentaires En savoir plus
Alt image article

En quelques dizaines d’années le nombre de personnes touchées par des allergies alimentaires a explosé, surtout en OccidentEn Europe, 3.5% des adultes et 8% des enfants seraient allergiques à un ou plusieurs aliments. L’Organisation Mondiale de la Santé a classé les allergies alimentaires au 4ème rang mondial des maladies chroniques les plus fréquentes. Si certains facteurs ont été identifiés, d’autres sont encore bien mystérieux.  


Allergies alimentaires : toujours plus nombreuses 


Pourquoi les allergies alimentaires connaissent-elles une hausse constante ?  
Selon l’ANSES, (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) les allergies alimentaires concerneraient 3.5% des adultes et 8% des enfants européens. En 1970, les allergies alimentaires ne touchaient que 1% de la population. Sans aller aussi loin, il y a 10 ans, les allergies alimentaires étaient deux fois moins nombreuses. Mais alors, qu’est-ce qui explique une telle hausse ? 

oeufs allergies


Qu’est-ce qu’une allergie alimentaire ? 

Pour tout comprendre, il faut déjà savoir ce qu’est une allergie alimentaire. Selon ameli.fr, l’allergie alimentaire se définit ainsi :  

L’allergie alimentaire est un ensemble de réactions immunitaires anormales, survenant après l’ingestion d’un aliment particulier. Celui-ci, normalement inoffensif pour l’organisme, est alors appelé « allergène  » ou « trophallergène » (terme désignant un allergène ingéré) 



Allergies alimentaires / intolérance = même combat ? 


Attention, les allergies ne doivent pas être confondues avec les intolérances (lactose, gluten…). L’allergie est une réponse du système immunitaire alors que l’intolérance est due au système digestif qui rencontre une difficulté à assimiler un ou plusieurs aliments. Si cette dernière peut avoir des conséquences sur la santé, le traitement et l’approche seront différents de l’allergie alimentaire. 

Chez l’enfant ou l’adulte, il existe des aliments plus propices à déclencher une allergie alimentaire. On retrouve notamment : 

  • Des fruits (fraises, kiwis, pommes, prunes, bananes, abricots…) 
  • Des poissons, mollusques ou crustacés 
  • Des fruits à coque (amandes, noix, noisettes…) 
  • Les œufs 
  • Le soja et les produits à base de soja 
  • Des céréales contenant du gluten (blé, orge, seigle, épeautre, avoine…) 
  • Les arachides et produits à base d’arachides 
  • Le lait et les produits laitiers 
  • Céleri 
  • Moutarde 
  • Sésame 
  • Lupin 
  • Anhydride sulfureux et sulfites 

Pour une personne allergique, l’ingestion de l’un de ces aliments pourra provoquer des démangeaisons, des gonflements, de l’asthme, des douleurs abdominales, de l’urticaire, des œdèmes ou même un choc anaphylactique.  

aliments allergènes


Qu’est-ce qui explique la hausse croissante des allergies alimentaires ?  


Si certains facteurs semblent prendre racine du côté de la génétique, d’autres auraient des origines environnementales.  

________________

Un mode de vie trop propre 
Pour certains scientifiques, cette hausse s’explique par notre mode de vie moderne. Nous consommons des antibiotiques et vivons dans des environnements aseptisés. Nous sommes moins exposés qu’avant aux germes et microbes. Notre système immunitaire est moins bien entraîné, il devient plus sensible et plus intolérant. Il se « trompe » et considère les allergènes comme des ennemis. 

________________

Une alimentation problématique 
Notre alimentation est également pointée du doigt. Depuis quelques décennies, les plats industriels et la malbouffe se taillent la part du lion dans nos assiettes. Or, les traitements industriels peuvent transformer certains aliments inoffensifs en allergènes.  
En nous éloignant d’une consommation locale, nous nous sommes aussi exposés à davantage de produits allergisants comme le sésame, la noix de cajou, le soja…  
Les cultures intensives sont aussi présumées coupables (oui, encore elles). Elles favorisent la synthèse de profiline, une molécule très allergisante.  
Le manque de variété alimentaire est également pointé du doigt. En effet, les carences provoquées par un déséquilibre alimentaire nous rendraient plus intolérants face aux allergènes.  

________________

Le réchauffement climatique  
Enfin, le réchauffement climatique (oui, encore lui) aurait sa part de responsabilité : il contribuerait à rendre certaines plantes plus allergènes et favoriserait l’apparition d’allergies croisées. 



Comment se régaler avec des allergies alimentaires ? 


Au quotidien les allergies alimentaires peuvent se montrer bien handicapantes… mais aussi assez frustrantes pour les gourmands. Heureusement, certaines personnes se sont donné pour mission de satisfaire les papilles au-delà des allergies.  

Voici une sélection pour découvrir des recettes anti-allergènes inspirantes et savoureuses : 

Vous en connaissez d’autres ? Partagez-les en commentaire ou sur Facebook & Instagram !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Nous partageons les données à Akismet pour la protection contre le spam des commentaires. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires.