AccueilBlogLe coin des proAgrilocal – rencontre entre producteurs locaux et restauration collective

Agrilocal – rencontre entre producteurs locaux et restauration collective

Dans la catégorie Le coin des pro
-
Le 29 septembre 2021
Rencontre entre producteurs locaux et restauration collective En savoir plus
Alt image article

Agrilocal, c’est une plateforme de mise en relation entre producteurs locaux et restauration collective. Car contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette dernière ne rime pas forcément avec « alimentation industrielle » ! Aujourd’hui, la plateforme nationale est déployée sur 38 départements français, avec plus de 3 000 acheteurs publics, 4 800 fournisseurs locaux référencés, 1 000 tonnes de produits locaux vendus et 26 millions d’euros directement dans la poche des producteurs. Nous avons rencontré Nicolas Portas, Directeur de l’association.


Restauration collective : de l’Agrilocal au menu


Bonjour Nicolas, nous sommes enchantés ! Nous avons entendu parler d’un outil qui permettrait aux producteurs locaux d’entrer en contact avec des acteurs de la restauration collective. Pouvez-vous nous en dire plus ?


Bonjour, je suis Nicolas Portas, directeur de l’association nationale Agrilocal. C’est une plateforme web d’achat de produits locaux qui met en relation les acheteurs publics de la restauration collective (soumis aux règles des marchés publics) et les fournisseurs locaux, producteurs ou artisans, d’un terroir. Cet outil permet aux fournisseurs de se faire connaître, d’accéder aux marchés publics et de proposer leurs produits tout en respectant les règles, parfois méconnues, de la commande publique.



En résumé, Agrilocal permet aux producteurs locaux d’accéder à de nouveaux marchés. Pouvez-vous nous en dire plus sur le fonctionnement de la plateforme ?


Agrilocal est une plateforme professionnelle qui permet aux acheteurs publics de la restauration collective de dématérialiser leurs marchés publics en faveur du local et dans le respect strict des règles de la commande publique . C’est un service public gratuit que mettent à disposition les conseils départementaux qui souhaitent promouvoir l’économie locale et mettre en avant les producteurs et artisans locaux, maillons essentiels pour le maintien d’une dynamique économique dans les territoires.

Les acteurs publics qui le souhaitent (collèges, lycées, maisons de retraite, hôpitaux, …) se connectent à l’outil et lancer une consultation afin de trouver ce qu’ils recherchent. Par exemple, s’ils ont besoin de 500 kilos de carottes, ils vont trouver les producteurs proches de leur établissement qui proposent ce produit et vont être informés de la recherche de l’acheteur. Les producteurs peuvent choisir de répondre à ce marché. À l’issue de la consultation, l’acheteur fait le point sur l’ensemble des offres reçues et attribue le marché au fournisseur sélectionné. Le tout se fait en cinq clics côté acheteurs et deux clics pour les producteurs !

Agrilocal permet aux producteurs locaux de diversifier leurs sources de revenu à travers un outil qui supprime les différents intermédiaires pour les replacer au cœur des échanges.

Pour les acheteurs publics, c’est un moyen d’améliorer la qualité des produits proposés, d’introduire des produits locaux en restauration collective, de renforcer la traçabilité. C’est aussi un formidable outil de sensibilisation aux bienfaits du local.

La restauration collective a pour mission d’éduquer au goût, à la qualité d’alimentation quel que soit l’âge.

Le contexte sanitaire actuel nous a démontré qu’en matière d’alimentation, le choix du local est le bon.

producteurs locaux


De nombreux agriculteurs n’ont jamais traité avec des acheteurs publics et ne sont pas familiers aux règles de la commande publique. Comment peuvent-ils faire leurs premiers pas sur Agrilocal ?


Un accompagnement est proposé à tous les utilisateurs : les acheteurs pour les sensibiliser à l’outil, aux règles de la commande publique et les fournisseurs pour les aider à appréhender ce nouveau type de marché qu’est la restauration collective. Les Chambres consulaires notamment viennent en appui des Conseils départementaux pour accompagner les producteurs.

Car on ne répond pas à ce type de marché comme on vend à la ferme ou sur une AMAP. Il y a différents paramètres à prendre en compte.



Chaque producteur local est différent. L’outil Agrilocal s’adresse-t-il à tous les profils qui composent l’agriculture d’aujourd’hui ?


Tous les producteurs locaux peuvent se référencer sur la plateforme. C’est une règle de la commande publique : tous les fournisseurs, quels qu’ils soient, doivent pouvoir accéder à la commande. Un fournisseur peut s’inscrire en tant qu’exploitant individuel, en SAS, en GAEC ou tout autre statut représentant son entreprise.

Une fois inscrits, ils vont référencer les produits qu’ils souhaitent proposer à la restauration collective. Ils pourront également renseigner les différents labels auxquels ils souscrivent, s’ils en ont. Face à la multitude de restaurants collectifs avec des profils et des tailles variés, chaque producteur (petit ou gros) y trouve son compte. Un petit producteur aura plus facilement accès à des marchés émis par des petites entités type écoles rurales, etc… et le plus gros sur des établissements demandant des volumes plus conséquents.


Le producteur peut-il référencer tous les produits qu’ils souhaitent sur la plateforme ?


Sur la plateforme, les produits proposés s’adressent à des marchés publics. On ne peut pas vendre au même prix à la ferme ou sur un marché public contractualisé. Il faut tenir compte des coûts de production, du temps passé évidemment, mais aussi des volumes demandés et du type d’acheteur que l’on a en face. Par exemple, un éleveur bovin aura tout intérêt à proposer les bas morceaux sur la plateforme, pour la restauration collective et à garder ses pièces les plus nobles pour d’autres clients.

Nous sommes aux côtés des fournisseurs pour les accompagner et les aider à fixer un prix juste s’ils le souhaitent.

agriculture autonomie alimentaire


L’un des grands combats des producteurs locaux et de pouvoir fixer des prix justes, représentatifs du travail fourni. Qui décide des prix sur Agrilocal ?


Sur Agrilocal, c’est le producteur qui fixe les prix. Dans les faits, l’acheteur va, par exemple, émettre un besoin de 500 kilos de carottes. Les fournisseurs de carottes pourront référencer leurs produits sur la plateforme et définir un prix. L’acheteur pourra ensuite faire son choix en fonction du prix, bien-sûr, mais pas seulement. Il pourra aussi considérer les labels, la position géographique etc…

Avec ce genre de marché, le producteur a l’assurance de bénéficier d’une planification sur les différentes commandes, mais aussi de vendre son produit à un prix stable puisque contractualisé.



Quels sont les types de contrats proposés par les acheteurs des marchés publics ? Les producteurs sont-ils contraints de s’engager à l’année ?


Les contrats ne sont pas forcément fixés à l’année. L’acheteur peut choisir de travailler de gré à gré et commander un gros volume pour une date précise. Ou alors, il peut fonctionner avec des accords reposant sur des marchés à bons de commande et définir un volume et une fréquence que le fournisseur s’engagera à tenir.

Évidemment, l’engagement est formalisé des deux côtés, pour le fournisseur comme pour l’acheteur. À partir du moment où le marché est contractualisé, les deux parties sont tenues de respecter les engagements définis à la signature.

Pour les producteurs fruitiers ou légumiers davantage soumis aux aléas, notamment climatiques, les marchés sont souvent de gré à gré. Cela évite aux fournisseurs de s’engager sur un marché qu’ils ne seront pas en capacité d’assurer pour différentes raisons.



Merci Nicolas pour toutes ces informations. Avez-vous un dernier mot à ajouter ?


Notre conseil pour les producteurs locaux, c’est de ne pas se lancer seuls sur ce type de marchés. Faites-nous signe, nous nous ferons un plaisir de vous accompagner !

.

.

👉  Vous êtes sur Agrilocal ? Racontez-nous votre expérience !   
👉  Cet article vous fait réagir ? Dites-le-nous en commentaire ou sur Facebook & Instagram
👉  Découvrez tous les articles dédiés aux professionnel(le)s de l’agriculture sur le coin des pro

© Thomas Spault / Jérôme Poulalier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *En laissant un commentaire vous acceptez de laisser votre nom/ pseudo pour affichage sur le site et votre adresse mail pour pouvoir vous contacter à propos de votre commentaire uniquement si besoin. Nous partageons les données à Akismet pour la protection contre le spam des commentaires. Découvrez comment sont traitées les données de vos commentaires.