A Gilly-sur-Isère, en Savoie, les enfants découvrent les légumes et les circuits courts en mangeant à la cantine

Chaque mois, parce que nous sommes fiers de notre commuauté d'agriculteurs aux talents de tous horizons, la rédaction du blog granvillage vous présente un producteur local dont nous sommes totalement "fan". En ce mois de mai, qui sonne le retour en grandes pompes des légumes d'été, nous sommes allé faire un tour en Savoie, à Gilly-sur-Isère, où Patrick Guirand et les Jardins du Chiriac alimentent chaque jour la cantine scolaire de la commune en légumes. De quoi régaler en produits locaux cultivés en circuits courts la centaine d'enfants qui y déjeunent quotidiennement.

 

Et c'est à peu près il y a une quinzaine d'années que tout à commencé. Patrick Guirand est à la tête des Jardins du Chiriac, une exploitation agricole familiale spécialisée dans les cultures maraichères située à Gilly-sur-Isère, en Savoie, lorsque la commune lui fait savoir qu'elle souhaite que les enfants qui déjeunent toute l'année à la cantine scolaire mangent des légumes cultivés localement.

"La municipalité voulait faire manger aux enfants des produits locaux et de saison, et leur permettre d'en savoir un peu plus sur les fruits et légumes qui poussent en saison dans notre région", explique l'agriculteur savoyard installé près d'Albertville.

 

Une démarche pédagogique : "Les enfants mangent de tout"

A raison de 90 à 100 repas servis chaque jour, c'est ainsi qu'à Gilly-sur-Isère, les petits écoliers sont familiarisés avec les circuits courts et les légumes qui poussent près de chez eux. "Ils mangent de tout, des courges en hiver, des radis au printemps, par exemple... mais aussi des légumes improbables pour les enfants comme du fenouil, des betteraves, de la chicorée pain de sucre qui est une salade peu connue. Des fois, certains légumes ont moins de succès que les frites maison, mais le personnel de la cantine leur demande au moins de goûter pour qu'il y ait un vrai apprentissage des goûts et des légumes qu'ils ont dans leur assiette", poursuit Patrick Guirand.

L'agriculteur va même plus loin et consacre régulièrement une journée de son temps auprès des enfants afin de leur présenter personnellement les légumes de son exploitation : "C'est bien plus que de manger à la cantine, après, ils me reconnaissent lorsque je traverse la commune sur mon tracteur", confie-t-il avec le sourire.

 

 

Photo d'illustration ©Pixabay

 

 

La commune, un "bon client" à l'année pour l'exploitation

Après, le budget de la commune est aussi à considérer et on se doute que les enfants ne mangeront pas des asperges tous les jours, compte tenu de leur prix. Mais pour Patrick Guirand, la municipalité de Gilly-sur-Isère représente évidemment "un bon client à l'année".

Et en terme d'approvisonnement, on ne peut pas faire mieux : "Il n'y a pas de circuit plus court, plus économe en énergie et en émissions de CO2. C'est une employée de la cantine qui s'arrête sur le chemin du travail deux fois par semaine pour récupérer les légumes sur notre exploitation", conclut Patrick Guirand. Il aurait bien voulu étendre cette démarche écoresponsable à d'autres établissements du secteur, s'il l'avait pu : "Un collège est également venu nous voir, mais cette fois les volumes demandés étaient trop importants. Alors on l'a orienté vers un collègue agriculteur que ça pouvait intéresser."

 

Grâce à Patrick Guirand et aux Jardins du Chiriac, les écoliers de Gilly-sur-Isère deviennent dès le plus jeune âge de vrais ambassadeurs des circuits courts et des légumes de saison !

Producteurs associés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies