Julie Rigaud cultive sa passion des ânesses et de leur lait aux mille vertus

Sur granvillage et dans la vie de nos terroirs, il n'y pas que des producteurs de vins ou d'alléchants fromages de vaches, de chèvres ou de brebis, ou encore de savoureuses salaisons de tradition fermière. La communauté des granvillageois se compose également d'autres producteurs tout autant passionnés dont Julie Rigaud est l'illustration.

Passion, c'est le mot qui caractérise cette éleveuse d'ânes, productrice de savons BIO au lait d'ânesse et véritable amoureuse de ses animaux. Julie Rigaud a 33 ans quand elle se lance il y a une quinzaine d'année dans l'élevage d'ânes à Cluny, en Saône-et-Loire (71), terroir équin par excellence, après une carrière d'abord dans les cosmétiques, puis de technicienne au sein des services vétérinaires. Les animaux font déjà partie de sa vie, donc, mais les études et les contrôles vétérinaires sur les bovins la poussent à passer de l'autre côté de la barrière.

 

 

Pour embrasser une carrière d'agricultrice, éleveuse d'ânes et productrice de savons BIO au lait d'ânesse. "J'ai été cavalière toute ma vie, plus jeune, j'ai randonné à dos d'âne dans les Cévennes, et quand j'ai dû changer de métier, une amie véto m'a orientée vers les ânes", raconte Julie Rigaud. Mais quand on se lance dans une telle aventure d'élevage et de production, les connaissances et les contacts dans les cosmétiques ne suffisent pas.

 

Une ânesse produit un litre de lait par jour, pour des savons BIO 100% naturels

"L'âne n'est pas un animal qu'on peut industrialiser. Les ânes ont besoin de patience, de contact", continue l'éleveuse qui a appris à côtoyer, à aimer et à parler avec cet animal à la réputation particulière, mais qui gagne beaucoup a être connu. Par exemple, pour obtenir le lait d'ânesse qui servira à fabriquer ses produits de beauté, Julie Rigaud a besoin de "traire les ânesses une mamelle après l'autre, pour reproduire au mieux la tétée de l'ânon et afin de ne pas surprendre la mère", poursuit-elle. D'ailleurs, pour produire 50kg de savon, Julie Rigaud a aujourd'hui besoin de traire ses ânesses pendant quatre jours, à raison d'un litre de lait par ânesse et par jour.

Après la traite, c'est là que débute la fabrication minutieuse des deux savons ainsi que du lait corps & visage des "Anesses de Julie". "Le lait part ensuite en colis réfrigéré vers un laboratoire dans le Sud de la France, pour être transformé en savons et en lait corps & visage", confie celle qui a élaboré et stabilisé les recettes de ses trois produits en partenariat avec un laboratoire spécialisé pour donner des savons BIO 100% naturels.

 

 

"Les deux savons (nature ou miel & fleurs de lavande, ndlr) et le lait corps & visage sont composés de 8% de lait d'ânesse, d'huile de coco et de colza, ainsi que d'un peu d'alcool, pour conserver le lait et ses vertus pour la peau. Les huiles naturelles permettent, elles, d'évacuer les soudes nécessaires à la saponification", détaille Julie Rigaud, qui a envoyé son premier échantillon de lait d'ânesse en laboratoire en 2003. Depuis cette date, elle continue de peaufiner les recettes de ses trois produits.

 

Un lait d'ânesse aux mille vertus pour la peau

Car le lait d'ânesse est utilisé pour soigner les peaux fragiles et les problèmes comme l'eczéma, le psoriasis. "Le lait d'ânesse est celui qui se rapproche le plus du lait maternel, il est cicatrisant, il traite aussi les problèmes de peau liés au soleil qu'on appelle la peau de croco", explique rigoureusement l'éleveuse de Cluny. "C'est pour ça que la gamme se compose de trois produits uniquement. Les savons sont naturels et c'est inutile d'y rajouter des composants qui pourraient être allergènes quand on a vocation à traiter des peaux fragiles."

Et les clients viennent de loin, chaque samedi matin, sur le marché de Cluny, pour se procurer les savons des "Ânesses de Julie". "Il y a aussi les touristes qui empruntent la voie verte à vélo à proximité et qui s'arrêtent, ou ceux qui viennent visiter l'abbaye ou les haras nationaux. Si bien que j'aurais à la fois besoin d'être plus longtemps au bureau et de passer plus de temps auprès de mes ânes ! Une chose est sûre, je ne changerais de vie pour rien au monde."


Pour plus de renseignements, n'hésitez pas à contacter Julie Rigaud au 06 62 24 55 80 ou par mail à l'adresse anessesdejulie@gmail.com. Vous pouvez également suivre les aventures de Julie Rigaud et ses ânesses sur les réseaux sociaux grâce à leur page Facebook. Pour passer commande et en savoir plus, rendez-vous également sur le site internet www.anessesdejulie.com.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies