Beaujolais Nouveaux – Quelques questions à Dominique Piron, président de l’Interprofession des Vins du Beaujolais

Les Beaujolais Nouveaux font parler d’eux aux quatre coins du monde. Pour en savoir plus sur ce vin primeur, nous avons posé quelques questions à Dominique Piron, producteur de vin et Président de l’Interprofession des Vins du Beaujolais, une association qui réunit les 12 appellations du Beaujolais. N’oubliez pas de trinquer quand les Beaujolais Nouveaux seront arrivés !

 

Les Beaujolais Nouveaux loin des clichés
 

Bonjour, pouvez-vous présenter, nous parler de vous et de l’association Inter Beaujolais ?  

Je suis Dominique Piron, producteur de vin à Morgon, négociant et président de l’Inter Beaujolais depuis 3 ans.
C'est une association qui unit producteurs et vendeurs. C’est une règle : toutes les appellations de France sont gérées par des interprofessions, à parité : nous avons huit personnes issues de la production et huit personnes du négoce. Ensemble, nous décidons des axes de communication, des réseaux et sujets communs.

 

Pouvez-vous nous présenter le terroir du Beaujolais ?

Il y a dans moitié sud, les appellations Beaujolais avec des terroirs argilo-calcaires qui conviennent bien pour des Beaujolais fruités ou blancs et dans la moitié nord, des Beaujolais-Villages, davantage sur des terroirs de granit qui conviennent à merveille pour le Gamay.

beaujolais vendanges

Pouvez-vous nous parler des vins du Beaujolais ?

Ce sont des vins qui reviennent beaucoup sur le marché. Il y a une quinzaine d’années, le public était en recherche de vins extrêmement concentrés, boisés, ensoleillés. Aujourd'hui, les gens veulent du vin pour boire, pour partager et non pas pour réfléchir. Les vins élaborés avec le cépage Gamay, et particulièrement ceux du Beaujolais, correspondent tout à fait à ce type de consommation. Ils s’accordent avec tous les types de cuisines et reviennent maintenant sur le devant de la scène. 

 

Parlez-nous du Beaujolais Nouveau. Qu’est-ce qui se cache derrière ce nom connu dans le monde entier ?

Le Beaujolais Nouveau est une opération créée dans les années 50. En France, par décret du gouvernement, les vins d'appellation ont le droit d’être mis sur le marché à partir du 15 décembre à minuit. À partir des années 50, certains vins ont obtenu le droit d’être vendus un mois avant cette date-là, car ils étaient plus faciles, plus fruités et étaient faits pour être consommés au bar.
Pour des questions de logistique, la date du 15 novembre s’est transformée en troisième jeudi de novembre.
Aujourd’hui, dès le troisième jeudi de novembre, ce sont des vins légers et fruités qui sont mis en vente. Ils sont faciles à boire. Dès le jeudi soir, on se retrouve à partager autour d’une bonne bouteille de Beaujolais Nouveau. C’est un événement chaleureux et convivial dans un mois marqué par la grisaille.
Peu à peu, et à travers les Beaujolais Nouveaux, ce sont tous les vins du Beaujolais qui ont été mis en avant.

 

Comment expliquez-vous cet engouement international pour les Beaujolais Nouveaux ?

Le turbulent petit garçon Beaujolais Nouveau est devenu un jeune homme plus éduqué. L’engouement était autrefois beaucoup plus marqué. C’était un événement extraordinaire, célébré dans le monde entier. L’histoire du Beaujolais Nouveau a commencé dans les bistrots des Halles parisiennes dans les années 50. Rapidement, une petite compétition s’est installée : c’était à qui aura son Beaujolais Nouveau en premier. Les Anglais ont vu qu’il se tramait quelque chose à Paris et ont voulu l’importer à Londres. À l’époque, il y avait une véritable course depuis Paris pour atteindre Calais, prendre un ferry pour Londres et arriver le premier avec ses caisses de Beaujolais Nouveaux. On a vu beaucoup de choses formidables, des gens se faire parachuter au-dessus de Londres, des courses en avion… c’était le côté excentrique des Anglais. Comme dans la mode, ce qu’il se passe à Londres finit par s’exporter au monde entier. L’Asie et les États-Unis se sont à leur tour lancés dans la course. Rapidement, les médias s’en sont emparés, transformant alors une petite célébration locale en un gigantesque événement mondial. Les Beaujolais Nouveaux étaient lancés dans le monde entier, à la même heure.
Derrière ces célébrations, il n’y avait aucun montage marketing. C’était simplement une histoire d’amitié entre bistrotiers parisiens.

beaujolais nouveau japon

Hormis l’aspect primeur, qu’est-ce qui différencie un Beaujolais classique d’un Beaujolais Nouveau ?

Le travail de la vigne est le même, mais les terroirs sont différents. Simplement, on ne fait pas les Beaujolais Nouveaux sur le même terroir. Les Beaujolais Nouveaux sont concentrés sur les terroirs Beaujolais et Beaujolais-Villages, qui permettent des vins fruités, faciles, rapides à boire. Sur les crus plus au nord, ce sont des vins avec davantage de tanins, de matière, qui sont meilleurs lorsque l’on attend quelques mois de plus.

 

Quelles sont les conditions pour produire de bons Beaujolais Nouveaux ?

C’est comme pour tous les autres vins. Dans ce métier, nous avons un seul maître : le ciel. Pour produire un bon vin, il faut un bon terroir, un raisin bien mûr et une météo clémente. Après ça, il y a le travail du vigneron. Donnez le même raisin à deux vignerons, ils en sortiront un vin différent.

beaujolais nouveau

Comment expliquez-vous les nombreux clichés derrière les Beaujolais Nouveaux ?

À un moment, tout était tellement énorme que certains en sont venus à considérer les Beaujolais Nouveaux comme des produits industriels. Il y a une vingtaine d’années, face à cet engouement à l’international, la qualité en a pâti. Aujourd’hui, ce n’est plus vrai. Depuis plus de 10 ans, les Beaujolais Nouveaux proposent de très jolis vins. Il faut les goûter pour juger !

 

Qu’est-ce qui pousse un vigneron à produire un vin primeur ?

Cela concerne les vignerons qui ont les appellations Beaujolais et Beaujolais-Villages. Une fois par an, cela nous amuse de préparer ces vins hors-cadre en plus de nos vins habituels.

 

Quel est votre souvenir le plus marquant à propos des Beaujolais Nouveaux ?

Des souvenirs, il y en a beaucoup. Nous avons vécu une époque où l’ambiance autour des Beaujolais Nouveaux était folle. Autrefois, les Beaujolais Nouveaux ne pouvaient quitter la région qu’à partir de minuit. Aujourd’hui, ils sont envoyés à l’avance à travers le monde. En ces temps-là, quand tout partait à minuit, c’était très impressionnant. C’était la fête, il y avait de nombreuses vedettes qui participaient aux célébrations, les rues étaient remplies de semi-remorques qui attendaient le coup d’envoi, les cloches du village sonnaient, il y avait des fanfares. C’était quelque chose à vivre !

Pouvez-vous nous partager une idée d’accord mets & vin avec un Beaujolais Nouveau ?

Ce sont des vins frais et friands, ils conviennent à merveille pour l’apéritif avec de la charcuterie, du fromage. Ce sont des vins simples qui vont avec des repas simples.

 

Un dernier mot ?

Le Beaujolais Nouveau est un moment joyeux au milieu du mois novembre tout gris. Il ne faut pas le louper, allez-y, goûtez et profitez !

 

Découvrez les producteurs de Beaujolais Granvillage 

 

Crédits photos : Inter Beaujolais.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. 

Producteurs associés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies