À la découverte de la marque Agneau Pays de Savoie

Les Pays de Savoie ont beaucoup à offrir. On les connait pour leurs prestigieux domaines skiables et leurs monts enneigés, mais ce sont aussi de belles terres d’élevage. On y croise des vaches comme des chèvres, et dès le printemps des agneaux qui viennent pâturer. C’est sur ces petits derniers que nous allons nous pencher en compagnie de Maëlle Talichet, conseillère des filières viandes à la chambre d’agriculture Savoie – Mont-Blanc et Emmanuel Tochon, éleveur et Président du Syndicat ovin de la Haute-Savoie.

 

 

Quand les agneaux s’en vont pâturer

 

Les terres des Pays de Savoie et leurs pâturages sont de véritables paradis de verdure pour les animaux et notamment les petits ruminants qui peuvent pâturer jusque sur les plus hauts reliefs. Maëlle Talichet connait ce terroir comme sa poche. Elle le raconte à Granvillage à travers la marque Agneau Pays de Savoie :

« Interviandes Pays de Savoie est une association qui réunit les différentes professions qui constituent la filière viande. Il y a les éleveurs, les abattoirs et les distributeurs. Elle a pour but d’amener à une meilleure connaissance des viandes originaires des Pays de Savoie, mais aussi de valoriser les métiers de cette filière. Cette association est entre autres dépositaire de deux marques, Viande Bovine Pays de Savoie et Agneau Pays de Savoie. L’objectif est de mettre en valeur cette viande issue de terres d’élevage.

agneau pays de savoie

C’est une viande locale des élevages de Savoie et de Haute-Savoie qui se retrouve dans les rayons et pourtant, la majorité des consommateurs ne le sait pas. L’idée avec ces marques est de donner aux viandes l’aura qu’elles méritent.

Les Pays de Savoie sont de véritables terres d’élevage, notamment pour l’élevage ovin. Le relief montagneux rend certains espaces difficiles d’accès et impropres à la culture par exemple, mais très propices pour les petits ruminants et notamment les brebis et agneaux qui peuvent accéder à des endroits ardus pour les autres animaux.

Alors que les agneaux de ferme sont nourris de foin ou de céréales, les agneaux d’alpage des Pays de Savoie ne boivent que le lait de leur mère et ne mangent que de l’herbe naturelle des alpages. De par cette alimentation, cette viande peut être considérée comme la plus naturelle possible. Et cela se retrouve dans l’assiette : ces viandes sont rosées car colorées grâce au bêtacarotène qu’il y a dans l’herbe.

On parle d’agneaux d’automne car traditionnellement, dans la région, les animaux naissent au printemps. C’est le cas des agneaux d'alpage labellisés Agneau Pays de Savoie. Ils naissent avant l’été puis montent aux alpages avec leur mère. À l’automne, quand les premiers froids se font sentir, vient le temps de descendre de l’alpage. C’est alors le moment de vendre les animaux. Tout comme les légumes, il existe des saisonnalités pour la viande aussi ! 

La marque Agneau Pays de Savoie garantit également une filière extra-courte. De l’éleveur, on passe directement à l’abattoir. Entre les deux, il n’y a pas de transporteur. La commercialisation est ensuite assurée par Saveurs de nos montagnes, une société commerciale adossée à l'abattoir de Megève et gérée par les éleveurs. Encore une fois il n’y a pas d’autres intermédiaires. Cela permet de s’assurer que l’animal a été traité avec les meilleurs soins du début à la fin de sa vie et jusqu’à la mise en rayon. Pour éviter tout stress aux animaux, ils passent moins de 12 heures à l’abattoir. Généralement, ils sont amenés la veille ou le matin même et sont abattus dans les heures qui suivent. Au niveau des abattoirs, ce sont de petites structures qui ne traitent que quelques dizaines d’animaux par jour. Nous sommes très loin des très grosses industries qui font primer la quantité. Ici, le bien-être animal est garanti.

La viande Agneau Pays de Savoie qui arrive en rayon est la plus fraîche possible. Après avoir été abattue, elle mâture pendant les deux jours nécessaires à sa qualité et se retrouve immédiatement en magasin.

Du côté des éleveurs, un prix fixe est garanti à l’année. Sur les circuits traditionnels, le prix de la viande varie. Tout comme pour l’or ou le pétrole, la viande suit un cours. Nous proposons le même prix juste tout au long de l’année afin que l’éleveur soit toujours rémunéré de la manière la plus équitable et avantageuse qui soit. La particularité des Pays de Savoie c’est que ce sont en majorité des petits élevages issus d’une tradition familiale. Les éleveurs sont attachés à leurs troupeaux et le terroir et cela se ressent tout au long de la filière. »

 

 

C’est d'ailleurs la passion qui pousse à perpétuer la tradition de génération en génération. Emmanuel Tochon, éleveur, nous le prouve à travers ses mots :

agneaux
© Emmanuel Tochon

« Je suis Emmanuel Tochon, éleveur avec plus de 200 brebis et Président du Syndicat Ovin de Haute-Savoie. L'association Interviandes des Savoie et éleveurs se sont alliés pour développer la marque "Agneau Pays de Savoie" afin de mettre en valeur la viande issue d'animaux de nos territoires. Cet automne nous organisons une opération spéciale visant à mettre à l'honneur l'agneau d'alpage. Cette identification fait primer la qualité avant la quantité.

Les agneaux, nés durant le printemps, sont élevés en plein air dans les pâturages des Pays de Savoie. En Haute-Savoie, nous avons la chance d’avoir des alpages, ce qui permet d'élever le plus longtemps possible nos animaux au grand air. Les agneaux font leur première sortie au bout de quelques semaines, alors qu’ils tètent encore leur mère, et vont pâturer, c’est-à-dire manger des petites surfaces d’herbes, que les troupeaux de vaches laitières ne peuvent atteindre. Ils passent quelques mois ainsi avant de redescendre à la fin de l’été.

Certains éleveurs montent en alpage à partir de la mi-mai jusqu’à la fin du mois de juin pour accompagner les brebis et les agneaux, les protéger des prédateurs comme les loups. Nos agneaux pâturent tout l’été, en estive, librement dans la montagne. En altitude, la floraison est tardive et l’herbe reste riche, fraîche tout au long de l’été. Les terres offrent toute sorte de fleurs pour les pâturages. C’est pour cette raison qu’on peut y trouver des vaches, des moutons et même des chèvres. C’est une chance inouïe offerte par le terroir des Pays de Savoie. »



© Emmanuel Tochon

 

Alors, séduit(e) par ces terres montagneuses ? N’attendez plus et partez à votre tour à la découverte des Pays de Savoie. Profitez-en pour découvrir les producteurs de la région !

 

Découvrez les producteurs de Haute-Savoie

 

 

© Couverture : Maëlle Talichet

Producteurs associés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies