Quelques vérités sur le petit-déjeuner

Certains peuvent très bien s’en passer et d’autres en font un véritable rituel pour bien commencer la journée. Vous l’aurez compris, c’est sur le petit-déjeuner que nous allons nous pencher !

 

Petit-déjeuner = repas le plus important de la journée ?

Petit(e), on vous l’a sûrement martelé, « le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée, finis ton bol et prends ton cartable ! ». Aujourd’hui adulte, un doute vous assaille. Peut-on se passer de petit-déjeuner ?

En 1917, Lenna F. Cooper affirme dans un magazine de santé américain « à bien des égards, le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée puisque c’est celui qui commence la journée. » Mais… ce journal pour lequel elle prend la plume appartient à un certain Dr John Harvey Kellog, celui-là même qui inventera les cornflakes éponymes et les commercialisera avec l’aide de son frère.

petit dejeuner

Depuis, un siècle a passé et nous entendons encore cette affirmation. Qui dit vrai ?

De nombreuses études ont prouvé que le petit-déjeuner n’est pas corrélé à la perte de poids. En revanche, d’autres ont montré que ce premier repas était bénéfique au développement de l’enfant. Souvent commandées par des géants industriels, ces études finissent par se contredire.

Mais alors, qu’en pensent les nutritionnistes ? Ils sont nombreux à affirmer que c’est un choix personnel ! Certaines personnes qui exercent une activité physique auront besoin d’un apport nutritionnel conséquent dès le début de journée. Pour d’autres, une boisson chaude suffira. En somme, il faut petit-déjeuner si l’envie s’en fait ressentir.

 

 

Team ptit-dej, que choisir ?

Vous faites partie des inconditionnels du petit-déjeuner ? Alors voici nos petits conseils pour un premier repas équilibré :

On garde les viennoiseries pour le week-end : oui, on les chérit ces croissants et pains au chocolat (ou chocolatines, nous tenons à garder nos granvillageois du sud-ouest avec nous), mais ils sont bien trop sucrés ! Ils font monter la glycémie en flèche, ce qui entraine une production massive d’insuline qui va brutalement faire redescendre la glycémie et donner lieu à une sensation de faim.

On s’hydrate : après une nuit de sommeil, votre corps a soif. Thé, café, tisane, eau citronnée ou jus de fruit, à vous de choisir !

On fait le plein d’énergie : pour carburer toute la journée, on choisit une portion de féculent (on préfère le pain complet au pain blanc qui a un indice glycémique plus élevé), une portion de fruit si on a fait l’impasse sur le jus de fruit, une portion de produits laitiers ou végétaux.

On prend le temps : et si on ne l’a pas, on profite des soirées calmes ou week-ends pour se faire des petits snacks maison et équilibrés à emporter sur le chemin, avec un thermos bien chaud.

On fait le plein de fibres et de protéines : meilleure manière d’éviter les petites fringales. On prend quoi ? De l’avoine ou du blé pour les fibres, du poisson, de la viande, des œufs, des amandes ou du quinoa pour les protéines.

On n’oublie pas de se faire plaisir : changez vos habitudes pour contourner la routine, surprenez-vous, choisissez des aliments que vous aimez, ne vous forcez pas, transformez les matins gris en instants pour vous.

On évite les mâchons : les lyonnais reconnaitront. Le mâchon est un repas servi aux aurores, composé de tripes et de cochonailles, le tout arrosé de Beaujolais. Il va sans dire que ce ne sont pas les composants d’un petit-déjeuner équilibré.

Vous avez sûrement un petit-déjeuner préféré ! Partagez la recette avec la communauté sur  Facebook ou Instagram

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies