Produits ménagers – alternatives écologiques pour un nettoyage magique

Nettoyer, balayer, astiquer (vous l’avez dans la tête ?). On est bien obligé, mais c’est quand même mieux de le faire en respectant la planète. Nombreux sont les produits ménagers à être bourrés de produits nocifs pour l’environnement. Alors c’est parti pour un petit tour d’horizon des alternatives écologiques pour vos grands ménages de printemps, d’été, d’automne et d’hiver.

 

Produits ménagers, la face cachée

Après avoir brossé, frotté, raclé, balayé, aspiré, lustré, on sent que son intérieur fleure bon le pin, la menthe ou le citron. Pourtant, derrière ces odeurs artificielles de nature, c’est une toute autre vérité :

Certains produits ménagers contiennent des substances dangereuses pour l’Homme et son environnement. On serait tenté de croire qu’elles partent avec les eaux usées avant d’être traitées et assainies par les stations d’épuration, mais… ce n’est pas le cas. Une large partie des eaux usées ne peut être traitée et est rejetée dans les milieux aquatiques.

C’est notamment le cas des phosphates contenus dans les lessives par exemple, qui contribuent à l’asphyxie des milieux aquatiques et à la disparition des êtres vivants qui les composent. En Europe, cette pollution est estimée à 2,3g par habitants et par jour. Il en va de même pour le liquide vaisselle, détartreur, déboucheur

produits ménager

En 2013, une étude commandée par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a relevé que 91% des produits ménagers testés émettaient du formaldéhyde, une substance cancérigène avérée.

Selon l’ADEME, nos produits d’entretien sont composés de :

  • Tensioactifs de synthèse : irritants et allergènes, ils attaquent aussi les milieux marins et les végétaux
  • Limonènes : irritants et allergènes
  • Phosphates : toxiques pour l’Homme, ils fragilisent également la diversité aquatique
  • Composés Organiques Volatils (COV) : irritants, allergènes, ils favorisent la venue des problèmes respiratoires
  • Ammoniaque : irritant, allergène, il favorise la venue des problèmes respiratoires
  • Dichlore : un gaz toxique pour l’Homme et l’environnement
  • Parfums chimiques : irritants, allergènes, reconnus comme des perturbateurs endocriniens qui impactent la croissance et la fertilité, ils attaquent aussi les milieux aquatiques

Pas très rassurant n’est-ce pas ? Heureusement, il existe un moyen de limiter l’impact des produits ménagers sur l’environnement.

 

Du DIY pour frotter, récurer et faire briller

Sachez que vous pouvez vous séparer de certains produits ménagers pour réduire votre impact sur l’environnement. On bannit des caddies eau de javel, sprays et déboucheurs. On reste vigilant face aux labels : certains ne sont ici que pour des raisons marketing ! On privilégie ceux qui font apparaître UE ECOLABEL, NF ENVIRONNEMENT ou encore ECOCERT. Pour aider à discerner, l’association 60 millions de consommateurs plaide pour l’application d’un MénageScore sur le modèle du Nutriscore.

Le mieux pour nettoyer reste encore de savoir ce que l’on a dans la bouteille. Comment ? En fabriquant autant que possible ses propres produits ménagers.

On se dote de bicarbonate de soude, de vinaigre blanc, de savon noir, d’huiles essentielles et d’une bonne dose de volonté !

 

Nettoyant-désinfectant pour tout

  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude 
  • 1 litre d’eau chaude
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre blanc d’alcool 
  • 3 cuillères à soupe d’huile essentielle d’arbre à thé

 

Crème à récurer

  • 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 4 cuillères à soupe de poudre d’argile
  • 1 cuillère à soupe de savon noir
  • 2 cuillères à soupe d’eau

 

Entretien des meubles en bois

  • 10 cuillères à soupe de jus de citron ou de vinaigre.
  • 10 cuillères à soupe d’huile végétale 
  • 30 gouttes d’huile essentielle de citron

 

Désodorisant d’intérieur

  • 6 cuillères à soupe d'eau
  • 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 10 gouttes d'huile essentielle de lavande

 

Liquide vaisselle

  • 10 grammes de savon de Marseille bio râpé à faire fondre dans l’eau chaude
  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 2 cuillères à soupe de cristaux de soude
  • 15 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse
  • 2 cuillères à soupe de Savon noir
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre blanc

 

Anticalcaire

  • 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 20 gouttes d’huile essentielle de citron
  • 40 cl de vinaigre blanc
  • 60 cl d’eau

 

Vitres et écrans

  • 1 litre d’eau
  • 30 cl de vinaigre blanc
  • 15 gouttes d’huile essentielle de pamplemousse

 

Lessive

  • 50 grammes de savon de Marseille bio râpé à faire fondre dans l’eau chaude
  • 4 cuillères à soupe de bicarbonate de soude
  • 1 litre d’eau
  • 15 gouttes d’huile essentielle de lavande

 

Attention, il faut rester vigilant avec les produits ménagers, même s’ils sont faits maison. Ne les laissez pas à la portée des enfants, lavez les parties du corps qui ont été en contact après utilisation et veillez à ne pas conserver vos produits trop longtemps.

Vous voilà avec un intérieur qui brille comme un sou neuf et une maison qui respecte la planète ! Vous avez d’autres recettes DIY pour nettoyer ?  Partagez-les avec les granvillageois sur Facebook ou Instagram

 

Producteurs associés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies