L’essentiel sur les huiles essentielles

On les retrouve dans les cosmétiques, dans quelques recettes, pour parfumer, apaiser, booster, en bref elles sont partout, nombreuses, complexes et incontournables. 8 millions de flacons seraient vendus chaque année en France. Vous l’aurez deviné, c’est sur les huiles essentielles que nous allons nous pencher.

 

Questions pêle-mêle sur les huiles essentielles

Tout d’abord une petite définition. L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) définit les huiles essentielles ainsi :
« Les huiles essentielles sont considérées comme des "préparations" à base de plantes. Ce sont des "produits odorants, généralement de composition complexe, obtenus à partir d’une matière première végétale botaniquement définie, soit par entraînement par la vapeur d’eau, soit par distillation sèche, ou par un procédé mécanique approprié sans chauffage".

Pour faire simple, il s’agit donc d’un concentré liquide extrait de végétaux (pétales, écorces, racines, tiges, feuilles, bois, zestes…).

huile essentielle

Et maintenant, place aux questions :

 

À quoi servent les huiles essentielles ?

L’aromathérapie repose sur l’utilisation médicale des huiles essentielles.

Si les huiles essentielles sont utilisées depuis l’antiquité, elles n’ont été théorisées qu’à partir du XX° siècle. C’est René-Maurice Gattefossé, ingénieur-chimiste lyonnais qui parlera pour la première fois d’aromathérapie. En 1964, Jean Velnet, un médecin français publie un ouvrage intitulé Aromathérapie, Traitement des maladies par les essences des plantes, dans lequel il détaille l’utilisation des huiles essentielles.

Les huiles essentielles peuvent également servir à l’entretien de la maison ou la fabrication de cosmétiques et soins DIY.

 

Puis-je me soigner avec les huiles essentielles ?

Les vertus de l’aromathérapie sont reconnues depuis la nuit des temps. Pourtant, à ce jour, aucune étude scientifique n’a permis de prouver que les huiles essentielles pouvaient remplacer un médicament. Aussi, il est primordial de consulter un médecin si les symptômes sont graves ou persistants.

Si elles ne soignent, pas les huiles essentielles préviennent, apaisent et soulagent certaines pathologies. D’ailleurs, l’aromathérapie est pratiquée jusque dans les hôpitaux et nombreux sont les médecins à ajouter quelques huiles essentielles à leurs prescriptions.

L'École des Hautes Études en Santé Publique (EHESP) a publié un document dans lequel il est confirmé que certaines huiles essentielles ont une activité antibactérienne, antifongique et un effet virucide.

 

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Il existe plusieurs manières d’utiliser les huiles essentielles :

  • Voie orale, administrée sous format liquide ou en gélules
  • Voie cutanée, diluée dans une crème ou une huile
  • Voie respiratoire, grâce à un diffuseur ou en inhalation
  • En préparation, notamment pour les produits d’entretien ou les soins cosmétiques

huile essentielle cosmétique

Quels sont les risques et précautions ?

Lorsqu’elles ne sont pas utilisées de la bonne manière, les huiles essentielles peuvent avoir des conséquences désastreuses, et parfois même fatales. Afin d’éviter les risques, parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien.

En cas d’ingestion, les huiles essentielles peuvent provoquer irritation des muqueuses de la bouche, nausées, vomissements, diarrhées, mais aussi troubles de la conscience, convulsions ou problèmes respiratoires. En contact avec la peau ou les yeux, elles peuvent entrainer des irritations, brûlures, rougeurs. Dès l’apparition des symptômes, contactez immédiatement un centre antipoison ou le SAMU (15).

Afin d’éviter les risques :

  • Testez dans le creux du coude avant un contact cutané, attendez six heures avant utilisation
  • N’utilisez pas d’huiles essentielles durant le premier trimestre de votre grossesse. Demandez l’avis de votre médecin pour les mois suivants
  • Les nourrissons ne doivent pas être en contact avec les huiles essentielles
  • Pour les enfants, demandez l’avis d’un pédiatre avant utilisation
  • N’utilisez pas d’huiles essentielles si vous allaitez
  • Certaines huiles essentielles sont contrindiquées en cas d’exposition au soleil
  • En cas de problème de santé chronique, demandez à votre médecin s’il n’y a pas de contrindications
  • Si vous utilisez les huiles essentielles pour l’entretien de votre maison, demandez l’avis de votre vétérinaire pour vos animaux domestiques

 

 

Quelles sont les huiles essentielles indispensables ?

Toujours avoir certaines huiles essentielles dans ses placards peut se montrer bien utile !

Aromathérapie

  • Lavande : quelques gouttes sur le poignet en cas de crise d’angoisse
  • Eucalyptus : en inhalation pour les rhumes et états grippaux
  • Basilic : diluée avec de l’huile d’amande douce pour contrer les règles douloureuses
  • Menthe poivrée : à la base de la nuque pour calmer les migraines et le mal des transports
  • Arbre à thé : quelques gouttes pour faire disparaître les boutons de fièvre, abcès, mycoses et acné
  • Cannelle de Chine : pour calmer les troubles digestifs
  • Eucalyptus citronné : pour apaiser les articulations douloureuses, l’arthrose et l’arthrite
  • Gaulthérie odorante : pour calmer douleurs musculaires et courbatures
  • Géranium rosat : pour faire disparaitre l’eczéma et gommer les rides
  • Ylang-Ylang : quelques gouttes sur la peau pour booster la libido

Cosmétique

  • Avocat : pour les peaux sèches
  • Petit grain bigarade : pour les peaux grasses
  • Géranium rosat : pour les vergetures
  • Hélichryse Italienne : anticernes
  • Ricin : pour la pousse des cheveux

Entretien de la maison

  • Arbre à thé : antifongique, antibactérienne, aseptisante, antimite
  • Citron : assainissante et parfumante
  • Lavande : antiseptique, antifongique, antibactérienne

huiles essentielles flacons

Les huiles essentielles sont-elles bonnes pour l’environnement ?

Les huiles essentielles sont extraites d’un végétal. Lors de l’extraction, seules certaines molécules sont récupérées. Pour un petit flacon d’huile essentielle, il faut donc une grande quantité de matière première. Par exemple, pour un litre d’huile essentielle de rose de Damas, il faudra récolter 40 tonnes de pétales. Soit un champ entier.
La fabrication d’huile essentielle peut avoir un impact néfaste sur l’environnement si les productions sont intensives et fabriquées à l’autre bout du monde.

Pour réduire cet impact, vous pouvez privilégier des huiles essentielles écoresponsables, issues de l’agriculture biologique, fabriquées par des producteurs locaux.

 

On le rappelle, les huiles essentielles doivent être utilisées avec vigilance !

Et vous, quelles sont vos préférées et recettes secrètes ? Partagez-les avec les granvillageois sur Facebook ou Instagram

Producteurs associés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies