Anti-gaspi : Comité de Sauvetage du Pain Rassis

Selon Planetoscope, les français achètent 10 milliards de baguettes chaque année. Si ces chiffres prouvent l’amour inconditionnel des français pour leur pain chéri, 14% du pain n’est pas mangé et donc gaspillé. En cette journée mondiale du pain, nous vous sortons du pétrin et vous partageons quelques astuces pour ne pas gâcher l’emblème français.

 

Des recettes pas bêtes pour sauver votre baguette

 

Avant tout, sachez que si votre baguette n’est pas trop vieille, vous pouvez encore la sauver. Pour cela, il vous suffit de l’humidifier puis de la passer au four !

Vous les avez oubliés au fond de la boîte à pain, mais pourtant, vous n’avez pas le cœur à jeter ces morceaux tristement durs. Heureusement, il existe quelques recettes pour ne rien gaspiller et se régaler. Voici nos préférées :

  • La terrine : laissez tremper votre pain rassis dans le lait durant quelques heures, faites dorer vos légumes favoris (et de saison) à la poêle, ajoutez crème fraiche et œufs battus, mélangez le tout au pain trempé, enfournez et c’est prêt !
  • Les croutons à l’ail : coupez votre baguette en petits morceaux, faites-les revenir dans une poêle avec (beaucoup) de beurre, de l’ail et du persil. Mangez-les à l’apéro, dans votre soupe ou salade.
  • Pasta a la mollica : oui, vous avez bien compris, il s’agit ici de pâtes au pain et non, nous ne sommes pas tombés sur la tête. Cette recette, snobée par les français, fait fureur en Italie. Pendant que vous faites cuire vos pâtes, réduisez le pain en chapelure et faites-le revenir à la poêle. Faites griller anchois, ail et piment, et déposez le tout sur vos pâtes. Buon appetito !

 

  • Le pain perdu : prêt(e) à retrouver votre madeleine de Proust ? Pour cette recette, rien de plus simple : faites tremper vos tranches de pain rassis dans un mélange de lait et d’œufs, puis faites griller dans une poêle beurrée. Si vous la connaissiez sucrée ou vanillée, sachez qu’elle peut aussi se décliner salée ! Tentez au fromage, au saumon fumé, aux petits légumes ou encore aux lardons.
  • Le gratin de pain au reblochon : attention, recette winterbody ! Pour la réaliser, mélangez crème fraîche, persil, ail et œufs, trempez le pain dans la préparation, placez les tranches dans un plat à gratin, calez des tranches d’emmental entre chaque bout de pain, coupez un reblochon en deux et déposez-le sur haut du gratin. Faites dorer au four et surtout, ne regardez jamais les calories !
  • Le gratin de pain aux champignons : coupez votre baguette en fines tranches, faites-le tremper dans le lait puis retirez-les après quelques minutes. Faites cuire vos champignons et échalotes à la poêle avec une noisette de beurre. Saupoudrez le tout de farine, ajoutez-y le lait qui a servi à tremper le pain. Laissez cuire quelques minutes. Placez une première couche de tranches de pain dans un plat à gratin, recouvrez avec la préparation aux champignons, recouvrez d’une seconde couche de pain, ajoutez de l’emmental et du persil sur le dessus et laissez gratiner au four.

pain

 

Le pain rassis fait sa révolution

 

Certains ont mis la main à la pâte pour donner une nouvelle vie aux baguettes :

Chez Cocomiette, on transforme le pain en bière. Comment ? Le pain est réduit en une chapelure transmise à des brasseries partenaires qui s’en servent pour remplacer les céréales maltées et faire de la bière.

 

Comme quoi, il est possible de lutter contre le gaspillage une bière à la main ! Charlotte Desombre, l’une des deux cofondatrices du projet nous en raconte plus : 

 

« Cocomiette ce sont des bières artisanales qui reposent sur la revalorisation des invendus de pain en remplaçant une partie des céréales maltées par de la chapelure de pain lors du brassage de nos bières. L’idée, c’est de produire et distribuer différemment tout en ayant un impact positif sur l’environnement.

C’est d’une discussion avec Amandine, amie de longue date et cofondatrice du projet, qu’est née l’idée Cocomiette. Nous avions l’envie d’entreprendre, le besoin d’avoir un impact positif sur l’environnement et la volonté de changer les choses. Nous avons beaucoup planché sur le recyclage puis en sommes venues au gaspillage alimentaire.

Lors d’une mission pour la Banque Alimentaire, Amandine a pris conscience des volumes colossaux d’invendus de pain. Nous avons cherché un moyen de contrer ce gaspillage. Nous avions entendu parler d’un brasseur belge qui utilisait du pain rassis et en grandes amatrices de bières, nous avons décidé de nous lancer à notre tour !

En parallèle, nous avons commencé à mener une étude pour sourcer au plus proche de nos brasseries partenaires. Nous travaillons actuellement sur l’origine de nos céréales, de nos houblons, de nos levures pour être le plus local possible sur les matières premières restantes. Quand nous en avons la possibilité, nous livrons nos clients à vélo. Nous travaillons avec deux coopératives, Toutenvélo et OLVO.

Avec Cocomiette, nous souhaitons proposer de bonnes bières artisanales et locales. Ce dernier point est très important pour nous. Nous avons commencé l’aventure en Isère, en récupérant les invendus de pain de la boulangerie Pani à Grenoble et brassons à la brasserie du Val d’Ainan, située à une quarantaine de kilomètres de la ville.

Le pain nous sert de masse de céréales. Nous le toastons légèrement, notamment pour notre bière rousse. Cela lui apporte des notes caramélisées, fumées, bien présentes en bouche, mais sans être trop rondes. La Rousse au Pain a d'ailleurs gagné la médaille d'argent au Concours National de Bière.

Pour le reste de nos bières, nous ne voulions pas forcément mettre en avant ce côté pain, tout en proposant des bières de qualité et originales.

Notre bière blonde est une lager, une bière de céréale qui offre une amertume légère mais présente et qui se termine sèchement en bouche - apportant sa touche d'originalité par rapport aux lager classiques.

Notre dernière recette est une bière de blé (bière blanche) avec un côté aromatique assez herbacé, apporté par un houblon d'origine japonaise, le Sorachi.

Nous vous invitons à venir les goûter lors des dégustations que nous organisons chez nos clients ! Retrouvez nos dates sur nos réseaux sociaux.

La bière est la boisson idéale pour refaire le monde, alors trinquez pour un meilleur environnement ! »

Intrigué(e) par ces bières au pain ? Retrouvez Cocomiette sur leurs Facebook, Twitter et Instagram pour ne pas perdre une miette de leur actualité.
 

D’autres encore ont réfléchi à comment rendre l’économie circulaire encore plus circulaire. Comment ? En réduisant le pain en chapelure qui servira à replacer une partie de la farine… utilisée pour faire du pain. Magique et (presque) infini !

pain rassis

Et de votre côté, si vous avez du pain dur en quantité, offrez-le aux fermiers. Vous ferez ainsi le bonheur des oies, ânes, poneys ou poules ! 

Découvrez les producteurs de pain près de chez vous 

Producteurs associés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies