COAL, quand l’art contemporain rencontre la culture

Alors que la FIAC (foire internationale dédiée à l’art contemporain) bat son plein, nous avons voulu nous pencher sur le COAL, une association qui favorise l’émergence d’une culture de l’écologie. Joan Pronnier, chargée de projets au sein de l’association a accepté de nous présenter le COAL et le prix du même nom.

 

Construire des passerelles artistiques entre culture et écologie


« Le projet COAL, originellement Coalition pour l’Art & l’Écologie est la première initiative française pour mobiliser les artistes et acteurs culturels sur les questions d’écologie, d’environnement et de développement durable. Lauranne Germond, commissaire d’exposition, Loïc Fel, responsable du développement durable de l’agence BETC et Clément Willemin, plasticien, paysagiste et urbaniste, ont cofondé COAL en 2008 dans l’idée que les artistes ont un rôle fondamental à jouer dans la transition écologique.

Créée dans le but de tisser et renforcer les liens entre la culture et l’écologie, l’association repose sur trois piliers :

  • Le prix COAL Art & Environnement créé en 2010
  • Une direction artistique et un commissariat d’exposition pour porter des œuvres dans des lieux communs ou plus improbables, dans les musées ou sur les territoires
  • Une incitation à la mobilisation et à la synergie des acteurs internationaux du territoire et de la culture.

projet coal

© Projet COAL

Le prix a pour objectif d’inventorier les initiatives artistiques en faveur de l’écologie, de leur offrir une visibilité. Chaque année, un appel à projets sur une thématique précise est lancé. Pour cette année, les artistes seront invités à présenter un projet autour de la thématique du vivant et de la biodiversité. Le prix COAL aide les lauréats dans la réalisation de leur œuvre. Les projets sont étudiés par l’association à travers les prismes de la pertinence, de la faisabilité et de l’originalité. Si l’esthétique est étudiée, les aspects pratiques et éthiques le sont aussi.

prix coal
© Cai Guo-Qiang, The Ninth Wave sailing on the Huangpu River by the Bund, Shanghai, 2014. Photo by JJY Photo, courtesy Cai Studio – Visuel Prix COAL 2015

Mais surtout, l’emphase est mise sur les solutions apportées. Ici, l’art n’a pas seulement un caractère figuratif. Il est engagé.

Le jury, composé d’acteurs du monde de la culture ou de l’écologie et d’anciens lauréats sélectionnent 10 nommés avant d’élire un gagnant qui remporte une résidence artistique et 5 000 € pour donner vie à son projet.

Par ce prix, l’association souhaite mettre en lumière la positivité et la beauté de l’action citoyenne. L’enjeu est de prouver que ce catastrophisme est constructif, qu’il amène le changement.

prix coal
© Cecilia Jonsson, prototype de marégraphe à Mandø, la zone de conservation maritime
de la mer des Wadden danoise, 2017

Mais pourquoi l’art comme vecteur de sensibilisation à l’écologie ? Tout simplement parce que dans le mot « sensibilisation », il y a « sens ». Les approches techniques, politiques, juridiques ou scientifiques ont leur impact, mais elles doivent être complétées par l’art pour toucher les imaginaires aux origines de nos comportements, à travers des expériences collectives et partagées. »

Envie de changer les choses à travers l’art ? Participez au concours COAL ! retrouvez toutes les informations ici.

Soyez à la page avec l'actu écolo !

Producteurs associés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies