Animaux de compagnie : faire rimer croquetteries et écologie

Vous avez intégré à votre quotidien les gestes qui sauvent la planète. Vous recyclez, triez vos déchets, essayez d’en produire le moins possible et tentez même de sensibiliser votre entourage ! Mais qu’en est-il de l’impact écologique de vos chères boules de poils ? Entre la litière, les soins ou l’alimentation, vos animaux domestiques sont-ils aussi verts que vous ? Profitons de la journée mondiale des animaux pour faire le point.

 

Domestiques oui mais pas écologiques

 

 

Le bilan est tombé et il fait mal. Vous ne pouvez pas vous passer d’eux, ils font partie de la famille, vous les adorez mais… ils polluent. Et oui, le choc est dur, nous le savons. Qui aurait pensé ce petit chiot aux grands yeux ou ce chat ronronnant seraient à la fois source d’amour et de pollution ?

Selon une étude menée par GFK publiée en 2016, 56% de la population mondiale possèderaient au moins un animal de compagnie. Si l’Amérique latine est largement en tête avec 82% de la population possédant un animal de compagnie, la France n’est pas loin du podium avec 65% des foyers. Cela représente des millions d’animaux domestiques rien que sur le territoire français, et donc une empreinte écologique conséquente.

Deux chercheurs néo-zélandais ont publié un livre dont le titre en ferait tiquer plus d’un : Il est temps de manger son chien : le guide pour une vie écoresponsable

balade chien

Selon Brenda et Robert Vale, sur une année, un chien de taille moyenne (type levrier) polluerait autant qu’un 4x4.

 

Vous vous demandez comment c’est possible ? La réponse est simple. Le coupable se situe au niveau de l’alimentation des meilleurs amis de l’Homme. Ce type de chien consomme en moyenne 164 kilos de viande et 95 kilos de céréales par an. Les deux chercheurs se sont penchés sur le nombre d’hectares nécessaires à la fabrication de la nourriture canine, le nombre de litres d’eau, de bêtes…

Propriétaires de chats, vous vous pensiez épargnés ? En 2015, le Muséum d’Histoire Naturelle a lancé une grande enquête afin d’estimer l’impact des félins sur la biodiversité. Malgré leurs airs attendrissants, les chats restent des prédateurs et s’attaqueraient à près de 50 espèces en Europe, dont de nombreuses espèces protégées ou en voie de disparition.

Heureusement, il existe quelques gestes à adopter pour réduire l’empreinte écologique de vos compagnons à poils.

 

chat

 

Des astuces eco-friendly pour vos animaux de compagnie

 

 

  1. Préférez l’adoption à l’achat : en plus d’offrir un toit et de l’amour à un animal sans famille, l’adoption permet de réduire la reproduction en élevage et donc les naissances par portée. Vous sauvez un animal déjà là, qui n’attendait plus que vous !
     
  2. Faites le choix d’une litière faite maison ou écologique et des sacs biodégradables : lorsque vous promenez votre chien, pensez à prendre avec vous des sacs biodégradables plutôt que des sacs plastique pour ramasser leurs déjections. Quant à votre chat, une litière faite de sable mélangé à du bicarbonate de soude fera parfaitement l’affaire. Les litières industrielles sont conçues à partir de produits chimiques néfastes pour l’environnement. Votre petit félin et la planète vous remercieront !
     
  3. Faites des balades vertes : et si vous laissiez la voiture de côté pour promener votre chien ? Partez plutôt à la découverte des recoins cachés qui vous entourent ! Quant à votre chat, restez aux aguets en extérieur. Dans la nature, leurs instincts de prédateurs reprennent le dessus et les poussent à s’attaquer aux petits animaux
     
  4. Remplacez les croquettes classiques : des croquettes bio ont fait leur apparition ici et là, jusque dans les rayons de votre supermarché. Le mieux reste encore de faire vous-même la nourriture de vos animaux domestiques. Il existe de nombreuses recettes pour leur préparer de bons petits plats, parfois même en utilisant vos propres restes ! En plus de faire un geste pour la planète, vous contribuerez au bien-être de votre animal.

balade foret chien

Et voilà quelques gestes pour réduire l’empreinte écologique de votre animal domestique ! Et vous, quelles sont vos astuces pour limiter leur impact ? Partagez-les sur Facebook ou Instagram

 

 

Producteurs associés

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies