Penser au futur, les alternatives à la voiture

Depuis quelques années déjà, la voiture est pointée du doigt pour mauvaise conduite. Les faits qui lui sont reprochés ? De nombreux problèmes de société, comme la pollution ou l’engorgement des villes. Pour certains, la voiture semble indispensable. Pourtant, il existe bien souvent des alternatives plus respectueuses de l’environnement. Alors pour en avoir le cœur net, nous avons décidé de nous pencher sur les mobilités douces.

 

Sortie de route pour la voiture

Les français sont très attachés à leur voiture et ce moyen de transport est devenu une évidence dans notre paysage moderne. Pourtant, malgré le confort et la liberté qu’elle offre, la voiture est une source de pollution massive. En 2015, le secteur des transports représentait près de 29% des émissions de gaz à effet de serre, dont 51% rien que pour les voitures individuelles. Aux répercussions écologiques, s’ajoutent les contraintes économiques. Car une voiture, ça coute cher. Entre l’essence, l’assurance, les places de parking et les péages, les automobilistes consacrent près de 5 000€ par an par voiture.

Face à l’urgence de la situation, la moitié des français seraient prêts à renoncer à la voiture pour lui préférer une solution plus douce. Seulement voilà, 32% des ménages vivant dans des grandes villes affirment ne pas avoir d’autres solutions que la voiture pour leurs déplacements quotidiens. Le chiffre grimpe à 83% dans les zones rurales. Mais alors comment faire ? Quelles sont les solutions ? À vélo Simone ! Granvillage vous emmène pour un petit tour des alternatives pour délaisser la voiture individuelle.

 

Roulez (doux) jeunesse !

Et si on se lançait un défi ? Privilégier la mobilité douce et les transports en commun pour les déplacements quotidiens !

 

Le vélo :

Vous l’aimez lors des longues balades le week-end, pourquoi ne pas l’adopter au quotidien ? Vous allez l’adorer pour tous les avantages qu’offre ce moyen de transport.

Premièrement, après l’achat, il ne vous coutera pas grand-chose. Vous aurez certaines dépenses liées à l’entretien, mais rien de comparable avec à la voiture ! Ici, pas de joint de culasse, juste des roues voilées et des pneus crevés (que vous pouvez faire réparer sans vous ruiner en adhérant à desassociations). Le prix de l’essence vous importera peu puisque vos mollets seront votre seul carburant. 

Deuxièmement, votre trajet sera bien plus agréable. Alors que la voiture ne vous offre que bouchons et coups de klaxon, le vélo, lui sera votre allié santé & environnement. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, en ville, les trajets à vélo sont plus rapides que les trajets en voiture. Selon l’ADEME, pour des distances inférieures à 5 km, le vélo est imbattable. Alors que la vitesse moyenne pour une voiture est de 14 km/h, le vélo lui, passe devant avec 15 km/h. Le petit plus ? Ne pas avoir à chercher une place pendant des dizaines de minutes. Le vélo s’attache (presque) partout.

Troisièmement, il y en a pour tous les goûts : sportifs, familles, paresseux… le vélo s’adapte à tous ! Il y a le classique, pour un coup de pédale qui fait les cuisses, le VAE, vélo à assistance électrique, pour celles et ceux qui préfèrent se laisser porter, le vélo avec siège, cargo ou side-car pour transporter les enfants, le tandem pour les inséparables, les vélos en libre-service pour celles et ceux qui n’aiment pas l’engagement…

Et côté sécurité, halte aux idées reçues ! Le vélo est le mode de transport le moins exposés aux accidents. Demain, tous sur des deux-roues ?

Ps : il en va de même pour les rollers, trottinettes ou hooverboards. À vous de choisir !

vélo ville
©Ryan McGuire

 

Le covoiturage :

On fait appel à son entourage pour le covoiturage ! Vous connaissez sûrement Blablacar, leader sur le marché des trajets partagés entre particuliers, mais sachez que vous pouvez aussi vous organiser par vos propres moyens. En famille, entre amis ou collègues, vous pouvez mettre en place un système de rotation pour alterner les chauffeurs ou les véhicules. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le covoiturage ne s’applique pas seulement aux trajets vacances. Il convient tout à fait pour les trajets du quotidien. Et sachez que le covoiturage peut vous faire économiser 1 500 € par an sur un trajet de 20 km entre votre lieu de travail et votre domicile. Renseignez-vous, certaines communes proposent également un système d’auto-stop organisé.

Alors, on tente ?

covoiturage


Les transports en commun :

Alors oui, ils ne font pas rêver. Que ce soit les lignes de métro bondées dans les grandes villes ou les bus qui passent deux fois par jour dans les petits villages, les transports en commun ont leur lot d’inconvénients. Mais ils représentent tout de même 17% des déplacements en France. Et ils ont aussi leurs avantages. Bien moins polluants qu’une voiture, ils permettent de gagner en temps, en sécurité et de faire de belles économies. Les transports en commun ont également un avantage que les autres modes de transport n’ont pas : avec eux, on se déplace l’esprit libre. Les mains ne sont pas sur le volant ou sur le guidon et peuvent en profiter pour tenir un bon livre ou lancer ce documentaire Netflix que l’on veut tant regarder.

 

La marche :

Non, ce n’est pas une blague. Car ce moyen de transport, en plus de ne rien vous coûter, va aussi vous sauver la vie : une étude montre que rester assis plus de six heures par jour aurait une mortalité supérieure de 20%. Ce chiffre monte à 40% pour les femmes. La plupart des déplacements quotidiens étant inférieurs à 5 kilomètres, on peut bien s’accorder une petite balade de temps en temps !

marche


L’autopartage :

Si cette solution existe depuis quelques années, ce n’est que très récemment qu’elle a connu son heure de gloire. En quoi consiste-elle ? Tout simplement à partager une voiture entre particuliers ou grâce à des plateformes spécialisées. Ainsi, même si les déplacements restent polluants, les émissions sont moindres puisque partagées.

 

Les combinaisons :

Nous vous avons proposé ici quelques alternatives à la voiture. Vous pouvez les adapter à votre guise, faire une partie du trajet à vélo puis l’autre en transport en commun, prendre le bus puis finir à pied parce que le trajet est agréable, faire l’aller en covoiturage et le retour en vélo libre-service… les combinaisons sont infinies, à vous de trouver celle que vous préférez !

 

Et dans le futur, comment se déplacera-t-on ? Nombreuses sont les entreprises à y penser. Si les voitures sans carburant ne sont pas près d’exister, d’autres solutions font leur apparition. En Italie, la ville de Spolète a par exemple mis en place tout un système souterrain d’escalators et d’ascenseurs pour favoriser les déplacements piétons.
À Genève, on réfléchit à des trottoirs roulants électriques pouvant aller jusqu’à 15 km/h.

 

Vous avez d’autres solutions écologiques pour vos trajets quotidiens ? Partagez-les avec la communauté !
 

Découvrez toutes nos astuces pour consommer responsable ! 

 

 

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus sur les cookies. En savoir plus sur les cookies